La noirceur est incalculable

par Périscope @, jeudi 04 juillet 2019, 08:54 (il y a 77 jours) En réponse à Timothée

Et bien voilà un prolongement, un contrepoint, ludiques, à ma blancheur imprononçable

le corps, ses parties, les mots, les ponctuations, l'écriture elle-même devient sujet

l'acte d'écrire se regarde

si tôt que l'idée s'inscrit en mots elle s'efface par ce qui lui succède,
l'ironie devient une douce balayette pour épousseter derrière soi les traces
de nos déjections adorées
et les sites "littéraires" sont les immenses grottes qui fossiliseront celles-ci

notre noirceur incalculable

merci pour ce compagnonnage inattendu

Fil complet :