Juste avant la vie

par Timothée @, samedi 06 juillet 2019, 08:21 (il y a 163 jours)

Du haut d'une falaise j'ai jeté ce qui me restait de vêtements. J'ai jeté aussi ce qui me restait de dignité, d'amitié et de bon sens.

Ainsi nu je me suis vu plus pauvre que je ne l'avais jamais été. Il me suffisait de me jeter à mon tour pour perdre ce qui ne me restait plus.

Et j'ai préféré mourir en tournant le dos au vide, repartir de zéro, acquérir des vêtements, un logis, un travail, des amis, une compagne aimante et quelques artifices qui me faisaient oublier que j'avais perdu la vie en ne choisissant pas la mort.

Un sage me prit pour un fou, et un fou me prit pour un sage. Je ne savais plus qui croire, ni si j'avais pris la décision qu'il fallait prendre. J'étais sûrement fou puisqu'on ne peut décemment croire les fous.

Mais que croire à la parole du sage, sinon qu'elle invite à la sagesse ?

Aussi je compris que je n'avais ici-bas pour seule compagne que la possibilité de choisir la mort pour revenir à la vie et pour compagnon le sage qui donne raison et sagesse à qui sait distinguer un sage d'un fou, bien que voulant être sage, bien que mort se croyant vivant, bien que seul se croyant bien entouré, bien que sur une falaise et tournant le dos au vide...

Fil complet :