Le chemin de fer de l'écriture

par 411, lundi 08 juillet 2019, 12:58 (il y a 14 jours) En réponse à dh

Eh bien non... tu te trompes... je déteste le patinage artistique mais j'admire cette rigueur, cette "maîtrise technique."
La poésie ça s’affûte, ça se muscle. Et je sais que toi aussi tu essaies de t'approprier la langue. Je suis désolé mais un poème ne sort pas de nulle part. L'aspect technique n'est pas forcément visible, mais il est la colonne vertébrale dévouée au corps du texte.
Après, je vois bien où tu veux en venir. Je parle ici de pure forme, d'un langage soumis à la contrainte. L'exercice n'est pas un gros mot. Et Périscope a par ailleurs d'autres qualités d'écriture. Je trouve juste ça humble de sa part de choisir ces contraintes pour explorer, "entraîner" son langage.
Enfin: bien sûr que je préfère quand ça déborde, quand ça "déraille", quand ça tord l'âme, quand ça aboie. Et tu le sais.
Or, ici j'admire ce que je ne sais pas faire.
Pas plus pas moins.

Fil complet :