Vie courante

par d i v, dimanche 11 août 2019, 20:37 (il y a 8 jours) En réponse à seyne

Merci Claire
le texte est sous la vidéo
je le re fixe ici
avec un vieux clou :



SOMMES-NOUS ENCORE ICI


je marche je n’écris pas toujours
le mot soleil quand
il pleut en regardant les vagues
comme une ville fantôme
sommes-nous encore ici
je n’en sais rien du tout
je tremble parce que j’ai froid
marchons jusqu’à la nuit
pour nous confondre
avec les arbres et la nature
demain il fera beau
demain il fera jour
c’est la douceur de vivre
et le contact de l’eau
qui donne de l’espoir
aux poissons
j’arrive à quelque chose de jaune
et de bien plus précieux que toutes
ces falaises autour de moi coupantes
et abrasives où je prends feu
écrire encore les moissons
et bouffer du sable quand il y a du vent
dans la gueule qui arrive à force 4
j’aimerai
écrire un livre
à la semaine
pour le jeter
d’une falaise
comme ça
sans réfléchir
comme ça
d’un coup sec
dans les vagues
pour mourir
un peu
ici
je marche et je m’arrête
devant un manège d’enfant
c’était quand la dernière fois
que je suis monté sur un cheval
en bois pour attraper le monde
J’ai marché
Tout un après-midi
Pour retrouver
Le livre aux pieds
Des falaises
Les murs sont froids
Le sable est rouge
Le livre est ouvert
Toujours à la même page
il fait un peu soleil
il fait un peu gris
la lumière
quand elle entre
comme ça
très directement
dans l’air
encore un peu
encore un peu de toi
ambre un peu le ciel
et le jardin
et puis s’en va
aujourd’hui
dieu n’existe pas
le ciel est bleu
chair
alors je vais marcher
des kilomètres sur le sable
en regardant mes bras
pour savoir si j’ai pied
il y a toujours un appui dans le sable pour y laisser quelque chose j'aime marcher jusqu'au bout pour disparaître dans la ligne qu'on fixe avec ses doigts là-bas j'ai écrit quelque chose que personne ne lira pas même le ventre des poissons ouvert comme des bouches sur la roche et encore moins mon ombre j'ai écris quelque chose en pensant à la fin du monde qui est proche quand je vois l'extension de mon corps plonger reculer plonger reculer encore

Fil complet :