La maison de l’artiste

par seyne, mardi 01 octobre 2019, 16:26 (il y a 13 jours) En réponse à Soledad

Tu parles d’ « incarnation » j’imagine.
D’abord, je crois que tu peux trier les avis des différents participants, dont certains ont une fâcheuse tendance à sortir la Kalachnikov pour des raisons d’humeur du moment, assez loin du texte choisi pour cible ..j’y ai eu droit aussi, je n’y prête pas trop attention.

Ensuite le reproche très modéré que je lui ai fait tenait à un vocabulaire un peu trop classique pour mon goût, des expressions « déjà lues ».
Quand on écrit un poème la sincérité et l’émotion sont essentielles, mais personnellement j’aime que la forme apporte quelque chose d’inconnu, qui surprend le regard et donne à penser, à voir de façon nouvelle, régénérant ce qui est en général vieux comme le monde.

Ce texte-ci donne tout cela.

Mais tu as le droit de choisir d’écrire juste comme tu le sens, et dans l’honnêteté simple de ton ressenti.

Fil complet :