dedans

par seyne, mardi 08 octobre 2019, 11:52 (il y a 64 jours) En réponse à seyne

pour être encore plus précise : je regrette qu’une convention « poétique » un peu mièvre ait conduit à une confusion entre « sexe » et « ventre » parce que du coup, on ne peut plus jouer avec certaines métaphores, certaines représentations. Par exemple un homme qui jouerait en écrivant entre le désir de pénétrer une femme et le désir du retour à la matrice, au « ventre ». Ou une femme comme tu le dis qui parlerait de l’irradiation du plaisir du sexe vers le ventre. Tout ça est aplati par la confusion sémantiques, jusqu’à la possibilité de complets contresens, comme dans ce poème.
L’ambiguïté poétique, c’est délibéré, ce n’est pas lié à des outils imprécis ou confus.

Fil complet :