Un autre passage...

par Rodrigue, mardi 22 octobre 2019, 09:12 (il y a 27 jours) En réponse à au phil de la vie

Merci...

Un passage pioché quelque part au milieu du texte...
Comme c'est un 1er jet et que j'ai pas encore eu l'occasion de le relire sur papier, je me dis que l'ordre des "bidules" (je sais pas comment les appeler) peut sans doute changer un peu. M'enfin voilà...



L’horizon mouvant s’ouvre sous ta main
Femme de chair
Epuises le désir à l’heure dite

*

Comme tu es à portée de ma vie
Dans le creux du langage
Que tu crée

*

Ton absence élargie jusqu’au bord de moi
Touche mes limites

*

Ce qui te touche est
Ce qui te manque
Seul ton corps te survit

*

Le monde vibre à l’intérieur de tes cuisses
Il faut combler l’absence
Démesurée d’entre-monde
Et sa tige filée

*

Comment la peur même s’abolit dans ma main

*

Ce que tu déverses à l’instant de la crue
De ronces et de boues
C’est la matière du vide

*

Tu prends place dans le lieu
Qui t’était destiné
Bien avant l’anathème

*

Après que toutes les questions seront closes
Peut-être élire domicile
Dans la distance familière
En faire une maison


**

Leurs mémoires se confondent
dans l’expérience de ta perte


certains scrutent la rue
du haut de leurs feuilles
d’autres la dévalent comme des chiens fou
le long des longs trottoirs


n’espèrent plus l’enchantement des courbes
que tu mettais au monde
seulement renifler leurs propres traces
parmi les lignes monotones
de leur cage


tu t’épanouis très loin de ton odeur
de l’écume iodé d’un souvenir
tel ou tel

Fil complet :