AVANT LA CHUTE

par d i v, lundi 02 décembre 2019, 19:56 (il y a 13 jours) En réponse à d i v

dis-moi

qu’est-ce qu’on est venu faire

ici j’ai mal

attend regarde

quelqu’un nous fait un signe

de l’autre côté

on tombe on se relève

c’est loin le monde

tu passeras pas

alors laisse fondre les bras

le long du corps pour avancer

fais comme tu peux

coupe le chemin

les ronces et l’abandon

le temps qu’il fait dehors

s’est fait pour ça non

appuie digère

est-ce que tu m'as vu

bouger encore

quand tout est sale

et invisible

sur la grande route avance

et compte tes pas dans le fossé

dans le jardin d’en face

après les ruines

avant la chute

regarde le film en boucle

dans ta tête

toutes les images

tous les visages perdus

te reviennent

comme des trains

à grande vitesse

dans le ventre

est-ce que ça faisaient mal

une heure

et puis s’en va

dans le silence

je n’ai rien dit

j'ai peur

je n’ai pas su

dire à temps

mon nom

toutes les couleurs

dans les tableaux sanguins

que je préfère

voir le matin

s'effacent

avant la chute avant la fin

il y a la maladie des singes

dans nos cages trop petites

la gueule ouverte

quand les portes se referment

derrière nous

il y a le bruit sauvage

des chiens dehors

en train de se battre

le sang

il faut le suivre

un peu plus loin

que son ombre

sinon

sinon rien

je vais rester dans la pénombre

à m'attendre

le soleil reste une solution

possible pour être heureux

regarde

je m’entraine seul

je fais le mur

je fais n’importe quoi

sur un fil

l’acrobate

le survivant

le mort

je sais faire

regarde-moi

marcher dans la ville

pour être au monde

je lance des trucs dans l’eau

des bouteilles vides

dans mon élan

c’est comme ça

que je perds l’écriture

l’équilibre et la parole

et à peu près tout

de mon langage

mes dessins

dans le feu de la passion

le corps le désir

qu’est-ce que tu choisis

pour être un homme

l’épaule sans fond

quand le miroir nous tient

pour oublier tes coudes

ta bouche tes seins

dans la chambre

je vois un soleil noir

torride

épuisé mort

et puis ton ombre

courir au loin

dans des couloirs

sans fonds

l’eau monte

pour faire le mur

sur des bouteilles vides

le corps ou le désir

le corps ou le désir

qu’est-ce que tu choisis

tu vas répondre

avant la chute

Fil complet :