Les endroits calmes de mon corps

par 411, dimanche 05 janvier 2020, 10:09 (il y a 19 jours) En réponse à seyne

Kafka c'est la petite maison dans la prairie comparé aux ravins de mon âme.
Non, plus sérieusement, ce poème a été extrêmement violent à écrire pour moi, car durant cette dizaine de minute, je me suis vu mort, enfin délivré. J'ai pensé au suicide mais de manière calme, décidée, implacable. Tout allait dans ce sens, c'était écrit, il fallait que je meurs.
Mais je ne l'ai pas fait. J'ai pensé à ma chienne qui me regardait parce qu'elle avait faim, je me suis levé, j'ai mis les croquettes dans sa gamelle, je suis revenu au canapé et j'ai finalement regardé un film.

Comme l'a dit feu Dédé, chanteur regretté des Colocs (un groupe québécois)

"J'ai jamais dit je t'aime tout court
j'ajoute toujours quelque chose après
c'est comme ça qu'on sait si on est en amour
je t'aime beaucoup ça fait moins vrai"

Fil complet :