Devoir de mémoire

par seyne, lundi 02 mars 2020, 17:59 (il y a 127 jours) En réponse à Sacha

bonjour Sacha.
Je t'avoue que quand j'ai lu ton poème, je me suis dit "ah ! encore un viol !". L'être humain est ainsi fait qu'il se lasse du malheur d'autrui quand il lui est présenté de façon répétitive et on entend beaucoup parlé des viols actuellement. Je t'ai même soupçonnée de te laisser surfer sur la vague meetoo…
Mais je l'ai lu plusieurs fois et je le trouve remarquable, qu'il renvoie ou pas à une réalité vécue. Aussi bien par son écriture qui parvient à faire partager l'étrangeté monstrueuse et intemporelle de l'expérience, que par la psychologie pleine de torsions du personnage masculin.
Et puis Furiani, cette expérience qui a touché toutes les familles, tous les villages corses. Le trauma groupal lié à la négligence face à un trauma solitaire lié à la prédation.

Oui, c'est vrai, on reconstruit plus facilement les stades que les êtres humains.

Fil complet :