411

par sobac @, dimanche 26 avril 2020, 12:03 (il y a 42 jours) En réponse à Les mots de Cécile

Louve égarée dans la combustion humaine
découvre les entrailles d’un monde usé.
mais nulle voix ne s’accorde sur les séquelles
le manque d’amour esquisse les semaines

Lune rousse abat grands vents , gelées imposent
d’imaginer d’autres édifices éphémères
sommeillent quelques idées de mue précoces
dans la routine atomisée des psychoses

Un langoureux regard persiste pourtant
défiant le chaos vespéral promis
signe d’un chant mélodieux afin que l’œuvre
demeure un but accueillant l’arc-boutant

Fil complet :