l'herbe

par sobac @, vendredi 15 mai 2020, 13:28 (il y a 22 jours)

l’herbe mange les journées triviales
de gardiens amorphes à l’œil torve
épiloguant sur les ordres à hue et à dia
hurlaient dans des langues polycéphales

la terre brûle les pas des anonymes
des vitraux éclaboussent de vérités
dans un désordre omniprésent
ou survivent les dernières victimes

est -ce la fureur qui fait dire, à mort
personne n’est sûr de son double,
les routes s’entrecroisent en destins
dont les affres ressemblent aux remords

dans cette cohue ultime la foule crève
les ressorts du temps ne bercent plus
les brouets putrides d’une histoire vaine
d’heures perdues , d’inutiles sèves

l’herbe a retiré son espace essentiel
les couleurs ont engendré des clichés
avec des notes d’un piano désaccordé
de ceux qui lèvent la tête vers le ciel

Fil complet :