l'eau

par Périscope @, dimanche 17 mai 2020, 10:20 (il y a 13 jours) En réponse à sobac

"la terre brûle les pas des anonymes
des vitraux éclaboussent de vérités
dans un désordre omniprésent
ou survivent les dernières victimes

dans cette cohue ultime la foule crève
les ressorts du temps ne bercent plus
les brouets putrides d’une histoire vaine
d’heures perdues , d’inutiles sèves"

"dans un désordre omniprésent" - non, omniprésent, mot mal choisi, lourd, il faut chercher un qualificatif plus physique, concret

"cohue ultime" : remplacée par cohue finale

"les ressorts du temps" : tu veux dire quoi ? les pouvoirs du temps ?

"brouets putrides" - trop littéraire, je propose : les nourritures mauvaises d'une histoire inutile

"d'inutile sève" : peut devenir alors "sève morte".

Voilà ma vision, en toute bonne compagnie sobac.

Fil complet :