michou

par 411, dimanche 24 mai 2020, 11:12 (il y a 53 jours)

adieu michou je t’aimais bien
t’étais gentil t’étais loquace
de toi il ne reste plus rien
qu’un tas de voix qui te tracassent

t’es dev’nu fou mon bon michou
t’es pas r’venu de ces contrées
de ces délir’ où l’on s'échoue
où l’on s’est pourtant rencontrés

faut que j’y go mon ami cher
tu t’es perché trop haut pour moi
mais je t’ai porté dans ma chair
t’ai écouté pendant des mois

dégoiser d’la vie de l’enfance
de la défonce et de la mort
causer fracas tumeurs démence
penser la vie comme un décors

où y’aurait des miroirs partout
des tas de toi à qui causer
où tu serais mon bon michou
surmoi sur un train déposé

un train lancé à vive allure
sur le chemin qui mène au ça
y’a des pulsions sous ton galure
que jamais amour ne pressa

contre son doux sein maternel
on t’a r’fusé à la naissance
le droit aux câlins éternels
on t’a blessé dans ton essence

mais là c’est trop mon vieux tepo
t’es trop pour moi et tu exploses
trop de substances sous ta peau
ont maintenu la porte close

que je n'veux plus tenter d’ouvrir
tant j’ai voulu cent fois comprendre
comment raison pouvait mourir
tu ressemblais à s’y méprendre

à un esprit criblé de trous
d’où coulait un puissant nectar
qui t’a perdu mon bon michou
faut que je dorme il est bien tard

je te rendrai littérature
tu resteras comme un instant
tant pour moi c’est une torture
de chercher l’espoir trop longtemps

Fil complet :