Le sens des rêves I (le premier c'était le II)

par artrictrac, lundi 01 juin 2020, 18:07 (il y a 33 jours) En réponse à seyne

coucou seyne
désolé pour la réponse tardive, n'étant plus vraiment repassé par ici je n'avais pas lu tes retours

pour l'anecdote de coulisses, ici j'ai remplacé systématiquement la 1ère pers du singulier par la 2e du pluriel pour essayer une adresse que, perso, je n'utilise jamais, et que je vois rarement employée dans ce cadre d'écriture là. donc un peu comme une contrainte d'énonciation. au fil de l'écriture le résultat m'a paru "assez" intéressant (intéressant au sens humoristique) dans la mesure où, mettant le récit personnel dans une distance bizarre, elle me donnait l'impression de m'écrire du point de vue d'un observateur extérieur, et de redéfinir la situation comme s'il s'agissait du recap outré, caricaturé, d'un psychanalyste qui, à partir de récits de rêves du patient, s'aventurerait à interpréter les arcanes (plus vraiment psychanalytiques) de sa personnalité. sauf qu'ici bien sûr le temps du discours extérieur rejoint clrmt celui de la meditation introspective. d'où la bizarrerie.

alors effectivement ce ton savant a quelque chose de gonflé, exagéré, légèrement ampoulé (comme le sont souvent les allocutions savantes, celles qu'on trouve notamment dans certaines revues de philosophie ou chez certains psychanalystes).

je suis un peu embêté que cet effet voulu ne soit pas perçu comme tel et que, d'un choix résolu, il soit vécu comme une maladresse.

peut-être aussi qu'il n'est plus l'heure à la caricature formelle ou que cet humour emphatique est mal venu.

Fil complet :