tricard again

par tricard @, samedi 10 octobre 2020, 12:54 (il y a 15 jours)

Tricard monsieur placard
comment vous avez dit blizzard
comme un traquenard
je vous arrête
j’ai bien connu Léonard
un zig qu’aimait bien faire la fête
qui disait qu’il n’est jamais trop tard
car le prix des allumettes
c’est moins cher qu’un Pommard
mais j’en souffre
c’est un gouffre
depuis déjà un certain pinard
qui ne faisait pas office aux hospices
ainsi qu’au bal musette
mais je m’enlise
n’en fais qu’à ma guise
duc devenu et même un peu plus
car au surplus on gère
des stocks
pas de la coke
c’est pas un deal de rue
juste un aperçu
que dans ce monde
on s’impatiente
plus vite que la sève des plantes
en pleine saison
de chasse aux papillons
alors vos délires , laissez moi rire
c’est pipi de chat
du moins l’ersatz
d’une once de carats
au prix du mou
voyez vous
tout devient cher et rare
chacun se pare
d’une part d’insouciance
comme dans les films populaires
ou l’art de plaire n’est point gageure
ni de la baratte à beurre
sur cette terre
croyez moi rien n’est moins sur
rien n’est moins pire
tout est question d’équilibre
car les guerres larvées
ne font jamais
le bien des oubliés
alors j’insiste pour réitérer façon concrète
la vie dans un placard
n’est pas un jeu de quille
ni sans famille
c’est la solitude du couche tard
qui hésite entre colin-maillard
et la mire
miroir de ses cauchemars
vous avez dit blizzard
comme c’est bizarre
le temps ne fais rien à l’affaire
sauf quand les pieds sur terre
on s’interroge ou s’arroge
le droit de savoir
si demain blanc noir et couleur seront dans la douleur ,
dans la peur
de voir dans un grimoire
l’entendue des aléas des champs du possible
de la prochaine cible
aussi mon chant du coq
sera scribouillard
vous avez dit
hélas
et moi de guerre lasse
je coupe le son
restez au diapason

Fil complet :