à loulou

par 411, mardi 13 octobre 2020, 10:31 (il y a 8 jours) En réponse à dh

Oui, exactement, j'ai besoin d'écrire des choses odieuses (parfois) pour, à l'inverse, vivre avec le moins d'ego possible, tu sais, je suis très affable, très à l'écoute, mes nombreux séjours en psychiatrie m'ont appris certaines choses sur la psyché humaine, aussi suis-je souvent témoin de drames émotionnels... Et je réponds, pas un mot plus haut que l'autre, et je suis bourré d'empathie.
Mais il y a une colère terrible en moi, et cette colère elle est toute entière dans mon art. Je fais pas semblant, c'est pour de vrai, je "mets ma peau sur la table"... C'est une question d'équilibre.
Ce qui n'empêche pas le fait que des fois je peux aller trop loin.
Je ne suis pas misogyne, bien au contraire.
Mais j'en connais certains, des misogynes, des pervers narcissiques, et j'ai voulu faire corps avec ce type de discours.

Fil complet :