3 derniers poèmes.

par Florian, jeudi 15 octobre 2020, 11:54 (il y a 5 jours)

FINIR


La pierre est un élément qui s'inscrit
dans le devenir étant
fin de la dissipation
et désamour entrant dans les cornes et les revers
je pense qu'il y a une nature en filigrane
dans le rocher où je me terre
il y a une nature en verre
dans le serment que je me fais si bien que les nuits
sont des aires où je ne joue plus
à transparaitre
mais être le véritable défi (qui m'oblitère)

je suis meurtri en ma souche
quand ne viennent les respirations s'abandonner
l'impeccable douceur des cordes
se veulent d'autres océans
ou bien seulement l'image présente
verte et grise
verte comme la douceur









Nox nouvelle prémisse
nox est la nuit qui tient le magma
mais les élancées de corail dans la limite rouge
nox est la plante qui fusionne avec les étendues
qui sont des visages creusés par une gravité
le sel du jour est loin tant qu'il tient encore
dans la même manie et le même liquide
d'une bouche et des lointaines joues
des rides de fumeurs et des plaintes jalousent
la propriété des biens qui se succèdent
itinérant dans l'allée qui ne devient
qu'une caillasse sèche des habitudes

mais la nuit survient quand le fossé se creuse









Toi la dénommée fustige en ce siècle
un carnaval d'erreurs
c'est en prenant du bras
les longues aspirations et certains obstacles
que se vendent les clameurs
en dénigrant les phrases et les autels
c'est en soumettant l'ardeur aux toits
et aux crânes où sont logés l'espiègle
lenteur que se forment des mers

les erreurs bâtissent la sage et pleine vérité
c'est une gageure d'être dans les pieds
d'une table qui sévit dans un autre lieu
la principauté débordée où sont
d'autres levées d'un paysage

Fil complet :