La lutte.

par Florian, vendredi 16 octobre 2020, 13:38 (il y a 9 jours) En réponse à Sam

C'est assez prodigieux comme les mouvements adhérent aux pensées. J'ai rarement vu une telle étroitesse, je veux dire une peliculle si fine entre l'élan intérieur et ce qui se traduit par le corps et son balancier. Les désirs comme les effrois, ce qui fige et ce qui transporte se confrontent sans se haïr. On peut dire que ce minutieux mouvement apporte une sincérité plus touchante que des grands sentiments. Bravo.

Fil complet :