Obey

par 411, mardi 17 novembre 2020, 16:42 (il y a 14 jours)

Obey


tout est psychose rien n’est normal tout est moral rien n’est grandiose
quand les visages me dévisagent mon métissage c’est toute ma prose
check ce style délicat quand j’mets dix balles pour des p’tites barres
je dévie pas d’mon pel’rinage j’suis dans l’héritage de blaise cendrars

j’veux surtout qu’on m’monnaye
apparaître partout comme obey
rentrer dans tes oreilles fort comme popeye
chaud comme soleil j’veux faire oseille

j’possède le flow qui tranche lyrics à vif j’suis dans la peau d’un écorché
on parle trop d’dieu à la récrée
j’veux m’efforcer à être athée notre époque est
complètement folle on peut t’égorger
menacer tes parents ta famille ta copine ton ékip tes potos ton prof de sport

où est l’espoir
parle plus d’histoire
c’est remis en cause à la minute près dis-toi
la préhistoire c’est pour demain
on a régressé pris le plus court chemin
vers la fin des temps ça tape dans mes tempes j’suis dans l’fond des temps
quand la rage détend
chuis la voix des tendres et j’prends des trempes quand la pluie détrempe
j’sais plus chuis né quand
impression d’être d’un autre temps comme vieux de 30 ans
né au printemps d’un an 2000 qui promettait tant

le futur c’était hier big brother c’est nous
la mort nous guette on l’expose à tous
et si tu tousses c’est qu’t’as l’corona
les gens se poussent ils ont peur de toi
tout l’monde a la frousse et le crie sur les toits
y’a plus d’étoiles

la psychose est planétaire et tout sera pire
dans les hautes sphères ça rêve d’empire
soirées s’remplissent ça pue la pisse dans la tête des gamins
crise sanitaire dans la tête des gamins
attentats futurs dans la tête des gamins
plus trop de père dans la têtes des gamins

rien qu’un chemin qui mène à rien ou à n’importe quoi
au bordel ambient qu’on appelle la foi
j’pars en guerre contre dieu qui nous baise tant de fois
dieu est ogive est alcool est une crise de foie
est l’espoir des connards qui veulent rach’ter leurs fautes
l’paradis c’est l’enfer et l’enfer c’est les autres

y ‘a des iphones 12 mais plus d’apôtres
j’lève mon verre à la vôtre
j’veux l’néant et c’est tout

c’est pas moi l’plus fou

Fil complet :