Miettes pour toutes saisons

par Périscope @, samedi 06 mars 2021, 10:20 (il y a 48 jours)

Miettes pour toutes saisons


J’ai trouvé deux oiseaux morts
Dans l’herbe

Je me suis approché d’eux

L’un disait à l’autre
Je t’ai suivi
Comme d’habitude quand on volait

**

J’ai réussi à mettre mon esprit
Dans mes pieds

Et dans mes jambes

Et mes deux mains

Puis la région du dos

Quand je retourne à la tête
Elle a disparue

**

La nuit cache la chaîne
Qui relie les mots

Le jour se croit obligé
De la recréer

**

Le cahier a besoin du crayon
Le crayon a besoin d’une phrase

Le crayon se repose
Sur le cahier posé

Et je regarde
La phrase dans le cahier

Un sentiment de marée montante
à la gorge

**

Tu tournes la page
Du livre

Lentement avec regret

Tu es en suspension
Comme le hanneton

Mais tu es happé
Par un appel

L’envie de savoir

Et la page tombe
Sur celle d’avant

**

Le soleil ne vient pas
L’immensité ne vient pas
L’horizon ne vient pas

Il sont déjà là

Pour qu’à l’ombre d’un arbre
Sous le soleil de juillet
Devant l’immensité de la plaine
Jusqu’au bout de l’horizon

Quelqu’un s’assoit
Dans le silence
Et attente

**

Ils s’est passé quelque chose
Hier
Comme la beauté d’une fleur
Rien que pour vous

Maintenant tout est grisaille et ennui
Une fleur fanée remplace le souvenir
Qu’on appelle regret

Il fait du jour une longue nuit
Sans saveur

Interminablement présente
Jusqu’à la fleur nouvelle

**

Laisse venir le mugissement
Donne du temps à l’écume

Que le rouleau s’écrase
Que tout se retire

Et que reste alors sur le sable
Que berniques

Grise toute grise

**

Sur le balcon une fleur rouge
On ne voit qu’elle

Elle demande qu’on la regarde

Personne ne connaît son nom
En dehors du fait qu’elle soit rouge

**

Fil complet :