les trois remarques et la suite.

par zeio, jeudi 17 juillet 2014, 22:37 (il y a 2143 jours) En réponse à 412

Je me dis que le travail sur la forme est un travail architecte, qu'à force de discipline il devient un travail réflexe, qui révèle tout le métier que l'auteur traîne derrière lui...

Est-ce qu'il s'agit uniquement de mouvements internes ?


Ca me rappelle ce passage de Céline dans une de ses lettres à milton hindus, il traite exactement de ça :


Je ne crée rien à vrai dire - Je nettoie une sorte de médaille cachée, une statue enfouie dans la glaise - Tout existe déjà c'est mon impression - Lorsque tout est bien nettoyé, propre, net - alors le livre est fini. Le ménage est fait - On sculpte, il faut seulement nettoyer, déblayer autour - faire venir au jour crû - avoir la force c'est une question de force - forcer le rêve dans la réalité - une question ménagère - De soi, de ses propres plans il ne vient que des bêtises - Tout est fait hors de soi - dans les ondes je pense - Aucune vanité en tout ceci - C'est un labeur bien ouvrier - ouvrier dans les ondes.

Fil complet :