les trois remarques et la suite.

par zeio, vendredi 18 juillet 2014, 01:35 (il y a 2143 jours) En réponse à zeio

En fait, cela va même au-delà du fait que je n'aime pas les histoires, je suis juste incapable de les lire. Peut-être par manque de discipline, mon esprit ne tient pas en place, il m'est littéralement impossible de fixer longtemps mon attention s'il s'agit d'histoires, de nœuds narratifs, je dérape dessus. Mon esprit est ainsi fait qu'il s'en va à la moindre saccade, aux moindres secousses de toutes sortes, qui vont faire surgir quelque part en moi une mémoire, une intention, une poussée d'adréline, un amour passé ou présent que j'ai besoin en urgence de tresser à l'intérieur pour en faire un futur poème ou texte en prose, les histoires me noient, infiniment trop riches en événements qu'il me faut, en obsessif, approfondir jusqu'à la dernière gouttelette névrotique. Elle m'est indigeste. Il n'y a pas pour moi matière à me nourrir dans la narration, si elle ne recèle pas le double fond d'une sensibilité exacerbée ou d'un feu qui dévore, essentiel. La littérature en ce sens est une perte de temps, si elle ne m'apprend pas à vivre et à aimer et comme je vis dans un monde complètement abstrait, sur lequel j'ai très peu de prises, je ne peux me nourrir que d'abstractions, heureusement, elles sont nombreuses et mon appétit est intact.

Fil complet :