les trois remarques et la suite.

par Florian, samedi 19 juillet 2014, 22:29 (il y a 2141 jours) En réponse à zeio

oui bien sûr en général ce sont ceux qui n'y connaissent rien
qui n'ont jamais brûlé leurs ailes ailleurs que sur les odeurs de leur oreiller (quelle belle image)
qui viennent nous dire qu'il faut vivre (c'est une longue tradition)

il faut toujours se conforter dans l'idée qu'on est quelque chose de vivant
quand la chair du réel exerce sur nous une répulsion
mais surtout dans l'idée que les autres ne vivent pas : cela s'appelle le confort (encore une histoire d'oreiller)

Fil complet :