_

par dh, mardi 29 juillet 2014, 16:08 (il y a 2132 jours)

est-ce que tout finira
par être consumé ?
notre amour est comme
une petite musique de piano
dans un pays en guerre

fragile est la plainte du solitaire
quand il reste prostré
dans le ventre du néant
et que la main du soldat
caresse un pelage de renard

les jours qui s'écoulent
obscurcissent la vision du ciel
et comblent une jarre de vide
papiers calcinés au fond d'un cendrier
coupe de rêve que l'on boit
dans le lit de lande pourpre

les lendemains arrivent tels
des oiseaux noirs
en quête de la terre promise
il faudrait construire la poésie
brique par brique

et l'amour se sent bien seul

Fil complet :