Cachés poème de Fabrice Selingant

par le Rouge-gorge, dimanche 12 novembre 2017, 19:35 (il y a 341 jours)

Cachés

Ici c’est l’habituel froid
Du foyer éteint d’une maison vide
Le tas de cendre fait illusion
Mais nulle braise ne peut redonner naissance
À la vibration qui précède le feu
Peut-on, lorsque le froid se fait cruel,
Demander de partager
L’ombre vacillante
De la flamme d’une bougie ?
Celle qu’on allumerait à deux
Cachés.

Fabrice Selingant[image]

Cachés poème de Fabrice Selingant

par sobac @, lundi 13 novembre 2017, 10:47 (il y a 340 jours) @ le Rouge-gorge

au vu de la photo , le coin doit être isolé
une façon de se cacher du monde, a moins que l'abandon n'en n'est fait un lieu de pèlerinage pour des amours en devenir, autour de l'âtre

Cachés poème de Fabrice Selingant

par le Rouge-gorge, mardi 14 novembre 2017, 00:07 (il y a 339 jours) @ sobac

C'est le gel qui l'isole ainsi, Seule des relations plus fortes peuvent réchauffer ici, la maison que le froid ne prendra pas.
Merci Sobac.
Fraternellement. Fabrice le Rouge-gorge

Cachés poème de Fabrice Selingant

par Claire, samedi 18 novembre 2017, 10:49 (il y a 335 jours) @ le Rouge-gorge

Toujours la leçon qui plombe l’aile sauvage du poème, ou en fait un perroquet. Les oiseaux ne parlent pas, ils chantent, Fabrice.


(bon là c’est moi qui me répète).

Cachés poème de Fabrice Selingant

par Casimir, dimanche 19 novembre 2017, 03:03 (il y a 334 jours) @ le Rouge-gorge