Tempête

par Myrtille, samedi 27 janvier 2018, 19:09 (il y a 451 jours)

Est-ce que la nuit a des portes
quand la lune ronde fuit
les nuages s'affolent

C’est lourd le mâchefer
l’embûche sous les pas
la circulation de l’eau
les odeurs chimiques et organiques
au milieu des décombres
sous les doigts la pluie dégouline

L’air froid fait partie des errants
tout s’arrête
il est temps de lancer les dés
dans un brouillard de plomb
et combattre la violence

Le ciel s’appuie contre un ballon gonflé d’hélium
je ne vois pas la vie
c’est l’océan que j’entends
écoute ! ses sabots résonnent

Nous aimerions ne pas porter la haine
mais le vent gronde si fort galopant
sans courage se rabat dans l'ornière
suspendues les mains se croisent et se décroisent

Tempête

par sobac @, dimanche 28 janvier 2018, 10:46 (il y a 451 jours) @ Myrtille

tempête sociale donne un temps de chien, et le peuple asservi se dit çà suffit
il serait temps de refaire la Bastille

Tempête

par Claire, dimanche 28 janvier 2018, 11:58 (il y a 451 jours) @ Myrtille

Poème sombre et puissant. Comme les grandes marées-tempêtes de ces derniers temps (je les verrais bien à Calais, dans ce cul-de-sac, mais peu importe le lieu exact). C'est difficile d'écrire de manière juste sur le malheur, mais là on le ressent fort.

Tempête

par Myrtille, dimanche 28 janvier 2018, 14:52 (il y a 450 jours) @ Myrtille

Ce malheur si visible puis l'humilité et la force de ceux qui le subissent m'étonneront toujours. C'est une fatalité et on ne crie pas face à elle, à quoi bon puisque cela recommencera, puis autour les vautours.

Tempête

par Périscope @, lundi 29 janvier 2018, 15:52 (il y a 449 jours) @ Myrtille

oui juste texte sur l'actualité
qui hélas tend à être intemporelle

c'est là où on comprend que les mots servent à témoigner, tempêter, sont
une bouée d'insecours.

et pourtant ils agitent cette cloche dans le brouillard où le cliquetis des mots se distinguent du maelstrom sourd

Tempête

par catr @, vendredi 02 février 2018, 20:57 (il y a 445 jours) @ Myrtille

..salut,
je trouve de très fortes et belles choses dans ton poême,
ta main prend parfois un "contournement" pour effet..
je ne suis pas certaine que l'effet produit renforce le texte..
mais ce ne sont que des détails..
de la "petite cuisine" comme dit dans le milieu littéraire
l'ensemble parle beaucoup