la vérité

par sobac @, lundi 26 mars 2018, 13:33 (il y a 143 jours)

la vérité éclate comme une courge, dans un chant dédié aux curcubitacés
début d'un périple avec navets et poireaux, pour une soupe à la bonne
quand l'heure n'attend rien , si ce n'est la présence que l'on nomme inopinée
de l'oignon sans qui rien ne serait, et sa soeur belladone, pour t'envoyer ad patres,
car l'accent sincère a des airs de poire, sitôt qu'intervint la luronne
une insatiable aux formes girondes se complaisant dans un champ labouré

hasard ou aléa , la vérité ambitionne, une part de pois cassés, écossée
ainsi le haricot se veut rebelle pour la bonne cause de la baronne
cette aristo obsolète dont on dit que ses mots ressemblent trait pour trait
aux sillons des vies de gens malhonnêtes, quand la raison soupçonne
les choux-fleurs de se moquer gentiment d'artichauts avérés
voilà comment on condamne la banane, cette folle sauvageonne

la vérité

par dh, lundi 26 mars 2018, 14:15 (il y a 143 jours) @ sobac

merci pour cette fantaisie légumière, sobac.

[ on notera la présence inquiétante de "la baronne", régnant d'une main de fer (dans un gant de velour ?) sur la populace végétale. ]

[image]

la vérité

par sobac @, lundi 26 mars 2018, 19:10 (il y a 142 jours) @ dh

la vérité des 5 fruits et legumes jour étant devenu la norme
la baronne cette salope les a sur son chapeau pendant que la populace crève de faim , voila pourquoi il faut planter son pré carré
et ambitionner de faire le mai en rébellion

la vérité

par au phil de la vie, lundi 26 mars 2018, 19:25 (il y a 142 jours) @ sobac

Pécaïre. Ne parlons de malheur ! Pas bon pour la croissance. Pensons plus aux boursicoteurs, à notre lot commun, et laissons ruisseler.

Et si les carottes sont trop cuites, mâche-toi un radis !

la vérité

par au phil de la vie, lundi 26 mars 2018, 19:53 (il y a 142 jours) @ dh

Ca mériterait d'être retravaillé. Là, ça a des airs péquenaud, mal emmanché, mais endimanchés, c'est trop brouillon.

la vérité

par sobac @, lundi 26 mars 2018, 19:56 (il y a 142 jours) @ au phil de la vie

lance toi ou donne moi une piste

la vérité

par au phil de la vie, lundi 26 mars 2018, 20:05 (il y a 142 jours) @ sobac

la vérité éclate comme une courge, dans un chant de curcubitacés
au périple de navets d'oripeaux, pour une soupe à la bonne chicote
l'heure n'attend rien, sinon poindent les leurres, présence que l'on nomme inopinée, inopiniées
oignons sans rien qui ne serait, sinon soeur belladonna, pour t'envoyer paître à perte,
l'accent sincère a des airs de poire gloriole, sitôt qu'interve luretonne
insas aux formes variable, se complaisant dans un champ de bel labour

hasard, aléa , la vérité capitole, une part de pois cassés, écossée
l'haricot veut se faire rebelle pour la bonne cause de la maronne
obsolescence dont on dit des mots qui se rassemblent trait par trait
aux sillons des vies jeans ponettes, quand la raison s'arraisonne
hameçonnée, quels choux-fleurs se moquent des artichauts avérés
voilà comment on se condamne la banane, cette folle archibonne

la vérité

par au phil de la vie, mardi 27 mars 2018, 18:07 (il y a 141 jours) @ au phil de la vie

la vérité éclate comme une courge, dans un chant de curcubitacés
au périple de navets poireautés, pour une soupe à la ciboulette
l'heure n'attend rien, sinon poindent les leurres, présence que l'on nomme inopinée
inopiniées, oignons sans rien qui ne serait, sinon bettes à carde, pour envoyer perte à paître
l'accent sincère a des airs de poire gaudriole, sitôt que s'en mêle l'aubergine
formes variables, se complaisant au champ de bel labour

hasard, aléas, la vérité callebasse, une part de pois cassés, écossée
l'haricot veut se faire herbe rebelle pour bonne cause à la salicorne
on dit des pommes qui se rassemblent par terre aux sillons
tas de potirons, quand la raison s'assaisonne piquée
quels choux-fleurs se moquent d'artichauts avérés
et voilà comment s'igname la banane plantain, à la pimentaise

la vérité

par sobac @, mardi 27 mars 2018, 20:12 (il y a 141 jours) @ au phil de la vie

la vérité éclate comme une courge, dans un chant de figues

au périple de navets poireautés, pour une soupe à pistou
l'heure n'attend rien, sinon poindent les leurres, présence que l'on nomme inopinée
inopiniées, oignons sans rien qui ne serait, sinon bettes à carde, pour envoyer Berthe à paître
l'accent sincère a des airs de poire gaudriole, sitôt que s'en mêle l'aubergine
Agrippine , se complaisant au champ de bel labour

hasard, aléas, la vérité callebasse, une part de pois cassés, sans fil
l'haricot veut se faire radis rebelle pour bonne cause à la salicorne
on dit des pommes d'api qui se rassemblent par terre aux sillons, creuse sa tombe
tas de potirons, quand la raison s'assaisonne piquée des hannetons
quels choux-fleurs se moquent d'artichauts avérés du Léon
et voilà comment s'igname la banane plantain, à la piémontaise Turinoise

la vérité

par au phil de la vie, mardi 27 mars 2018, 21:00 (il y a 141 jours) @ sobac

C'est tarpin bien non

et chacun son style avec ;)

la vérité

par sobac @, mercredi 28 mars 2018, 12:04 (il y a 141 jours) @ au phil de la vie

je suis dans ta lignée d'endives
la vérité s'acoquine avec la courgette
celle dont on dit quand elle arrive
c'est la madone avec qui faire la fête

la vérité

par sobac @, lundi 26 mars 2018, 20:17 (il y a 142 jours) @ sobac

bien vu , v'là la mienne

la nudité alpague comme une courge, dans un cant dédié aux curcubitacés
zébu d'un bicycle avec bienfaits et poireaux, pour une voûte à la pionne
quand l'heure n'épand rien , si ce n'est la présence que l'on gomme ensoleillée
de l'haillon sans qui rien ne serait, et sa soeur mégatonne, pour t'envoyer ad patres,
car l'optant vénèr a des airs de poire, sitôt qu'appartint la huronne
une innombrable aux formes fécondes se survenant dans un rang labouré

guignard ou aléa , la nudité occasionne, une part de poids rusés, habillée
ainsi le dindonneau se veut rebelle pour la pionne pose de la bretonne
cette aristo intrinsèque dont on dit que ses sots rassemblent trait pour trait
aux rançons des vies de gens déshonnêtes, quand la raison jordonne
les catcheur de se brider gentiment d'écriteaux avérés
voilà comment on chicane la banane, cette folle mollassonne

la vérité

par au phil de la vie, lundi 26 mars 2018, 20:39 (il y a 142 jours) @ sobac

point trop n'en faux.

la vérité

par au phil de la vie, lundi 26 mars 2018, 21:58 (il y a 142 jours) @ au phil de la vie

incantations à la nature

la vérité

par sobac @, mardi 27 mars 2018, 09:55 (il y a 142 jours) @ au phil de la vie

la nature nous dis-t-elle la vérité, a priori oui
alors qui nous ment le cèleri, le navet,le topinambour, ou les trois ensemble
pas simple en effet même les tomates en rougissent

poème légumier de gourmont

par dh, mardi 27 mars 2018, 10:51 (il y a 142 jours) @ au phil de la vie

Simone, le jardin du mois d'août

Est parfumé, riche et doux :

Il a des radis et des raves,

Des aubergines et des betteraves

Et, parmi les pâles salades,

Des bourraches pour les malades ;

Plus loin, c'est le peuple des choux,

Notre jardin est riche et doux.



Les pois grimpent le long des rames ;

Les rames ressemblent à des jeunes femmes

En robes vertes fleuries de rouge.

Voici les fèves, voici les courges

Qui reviennent de Jérusalem.

L'oignon a poussé tout d'un coup

Et s'est orné d'un diadème,

Notre jardin est riche et doux.



Les asperges tout en dentelles

Mûrissent leurs grains de corail ;

Les capucines, vierges fidèles,

Ont fait de leur treille un vitrail,

Et, nonchalantes, les citrouilles

Au bon soleil gonflent leurs joues ;

On sent le thym et le fenouil,

Notre jardin est riche et doux.

poème légumier de gourmont

par sobac @, mardi 27 mars 2018, 11:05 (il y a 142 jours) @ dh

l'éden sur terre

j'apprécie beaucoup cette vérité sensorielle

l'imagination me fait fantasmer sur l'aubergine que l'on nomme Agrippine