percevoir

par sobac @, lundi 09 avril 2018, 10:01 (il y a 252 jours)

[image]

vois tu ce que je vois
un bout de toit l'autre moi

l'émoi procure
envies d'aventures
escalader la paroi
vivre l'écriture
hors la loi
charmeur de serrures

excitation de l'instant
défier le temps
oser l'utopie
croire sans faux-semblants
jamais assagis
toujours présent

vois-tu l'issue, un son perçu,
l'aperçu, toutes ces tribus

impression de cohue
sous-entendus
les couleurs de la vie
fruit défendu
corps ralentis
de trop d'abus

vois tu le sens, les nuances
l'insouciance, où la patience

effet et influence
sentence, état de dépendance
le choix de l'au-delà
tirer sa révérence
sans tralala
rien n'a d'importance

voir ce que l'on imagine, en vivant chaque jour comme le dernier

percevoir

par au phil de la vie, mardi 10 avril 2018, 07:41 (il y a 251 jours) @ sobac

percevoir

par sobac @, mardi 10 avril 2018, 10:15 (il y a 251 jours) @ au phil de la vie

a la lecture de ses citations, on perçoit l'humaniste , socle de sa vie auprès des autres

percevoir

par au phil de la vie, mardi 10 avril 2018, 13:44 (il y a 251 jours) @ sobac

merci pour lui, ilustre.

lui aussi vivait comme si c'était chaque jour pouvait être le dernier, pour ça aussi que je l'ai mis.

percevoir

par sobac @, mardi 10 avril 2018, 19:50 (il y a 251 jours) @ au phil de la vie

c'est la philosophie de la sagesse
rien n'est acquis, vivre est un cadeau , et a ce titre comme tout cadeau il faut le partager

"si autrui à de la mémoire, qu'il n'oublie jamais, que nous sommes tous les enfants de l'amour "

percevoir

par au phil de la vie, mardi 10 avril 2018, 07:42 (il y a 251 jours) @ sobac

percevoir

par sobac @, mercredi 11 avril 2018, 10:31 (il y a 250 jours) @ au phil de la vie

percevoir

par Périscope @, samedi 14 avril 2018, 11:49 (il y a 247 jours) @ sobac

quelle acuité dans cette perception !

densité, overdose


tant de messages en si peu d'espace, chapeau !

par contre les commentaires dans tout ce qui suit relève un peu du poncif

trop d'évidences invite un peu à s'en affranchir

mais on ne va pas s'en plaindre,
à côté de la barbarie et de la connerie ambiantes qui règnent si facilement
par ailleurs...


merci pour ces fraîches parenthèses

percevoir

par sobac @, samedi 14 avril 2018, 17:05 (il y a 247 jours) @ Périscope

t'as bien perçu sauf le superflu, ce qui en somme revient a voir l'essentiel
merci

percevoir

par au phil de la vie, samedi 14 avril 2018, 19:30 (il y a 247 jours) @ sobac

Pardon mais dire des propos de Martin Luther King que c'est du superflu est un comble de l'ignorance.
L'essentiel est dans ses propos, ici, ainsi entre autre.

Ton poème est un poème dans l'ensemble abstrait, de l'instant, d'insouciance, j'ose espérer que ce n'est pas le nihilisme qu'il félicite.

percevoir

par au phil de la vie, samedi 14 avril 2018, 20:26 (il y a 247 jours) @ au phil de la vie

Au temps pour moi, comme on dit

percevoir

par au phil de la vie, samedi 14 avril 2018, 19:43 (il y a 247 jours) @ Périscope

Oui, hé bien, d'un point de vue littéraire, et critique, c'est un peu triste, même choquant, quand on devine facilement la couleur de peau selon les commentateurs, avec évidence. Figurez-vous.
(Figurez-vous qu'on a plusieurs fois pensé que j'étais noir à travers mes commentaires.)

Désolé mais au bout ça me gonfle, dans l'ensemble, la cécité, qui s'associe à la servitude, volontaire.

percevoir

par sobac @, samedi 14 avril 2018, 20:15 (il y a 247 jours) @ au phil de la vie

je pense que tu n'a pas saisi mon propos ,en répondant à periscope je répondais a ce que j'ai écrit, pas sur les citations , que j'ai d'ailleurs commenté en bien et en me permettant d'en poster d'autres dans le même sens

donc ne sois pas énervé

percevoir

par au phil de la vie, samedi 14 avril 2018, 20:19 (il y a 247 jours) @ sobac

ah d'accord, j'ai compris. je m'en suis aperçu mais un peu tard. d'ac'. c'était super aujourd'hui à marseille.

on attend quand même plutôt la réponse de périscope à la suite là.

percevoir

par sobac @, dimanche 15 avril 2018, 09:42 (il y a 246 jours) @ au phil de la vie

attendons sur le port face à la bonne mère, les pieds tanqués

percevoir

par Périscope @, dimanche 15 avril 2018, 11:08 (il y a 246 jours) @ au phil de la vie

je n'ai jamais parlé de superflu mais d'évidences
ne pas les ignorer, puisqu'elles nous définissent, besoin alors de les dépasser
pour avancer, et tenter de se libérer et aérer notre condition. Chimère, utopie peut-être mais nécessaires pour "être"


"vivre comme si c'était le dernier jour
rien n'est acquis, vivre est un cadeau , et a ce titre comme tout cadeau il faut le partager"

"si autrui à de la mémoire, qu'il n'oublie jamais, que nous sommes tous les enfants de l'amour "


je ne fais bien sûr aucune allusion à Martin Luther King.

percevoir

par au phil de la vie, dimanche 15 avril 2018, 11:10 (il y a 246 jours) @ Périscope

Ah, au temps pour moi, double !

...


yeac'hed mat



une longue histoire
de brèves histoires
les unes aux autres
entrechoquées
à présent à l’intérieur
dénoue les fils
ce que nous sommes
en conflits
porteurs des petites histoires
influence de forces nées
en histoires antérieures
se décante
nous-même pas tout à fait
nous-mêmes à moitié
responsables pourtant
qui nous sommes
réellement ne connaissons pas
assez vraiment
les conséquences
gravité
histoires personnelles
en histoires collectives
petites à grande échelle
tues niées
interragies
nécessité de se rappel
souvenir écoute
l'autre en mémoire
intime
en commun
retour accepter
compréhension
humilité pour
guérir des plaies du passé
en pensées
ne pas reproduire
les schémas néfastes
passe pour pouvoir
enfin sortir
des cycles d'erreurs
s'en sortir
pouvoir entamer
chemine liberté
chacun pourrait converger
se retrouver quelque part
ici présent avec
tiens proche
bouteille à la mer
à boire
de petites gorgées

percevoir

par sobac @, dimanche 15 avril 2018, 12:01 (il y a 246 jours) @ au phil de la vie

bouteille à la mer
à boire
de petites gorgées

belle métaphore de "ce n'est pas la mer à boire"
à chaque jour suffit sa peine

percevoir

par sobac @, dimanche 15 avril 2018, 11:59 (il y a 246 jours) @ Périscope

j'ai parlé de superflu dans le contexte pas sur le fond

"vivre comme si c'était le dernier jour, c'est l'essentiel
la perception que nous avons de notre existence est une vision à la fois stimulante et angoissante, c'est tout le paradoxe