femme

par fjm, mercredi 25 juillet 2018, 21:37 (il y a 56 jours)

Chère Femme si parfaitement imparfaite approche ton lobe velouté celui que tu portes du côté du coeur, retiens l'arôme parfumé de ta respiration et écoute-moi attentivement de la profondeur de tes prunelles concentrées : parfois tu vas être tout simplement trop, admirablement et divinement trop : trop mystérieuse, trop intelligente, trop belle, trop forte, toujours beaucoup trop et cela se fera sentir un petit d'homme mâle mal dans sa peau bien moins homme et moins grandi que toi. Tu vas commencer à ressentir le besoin d'être moins femme et c'est alors que tu auras tort et que tu te feras grand tort. La plus grande erreur que tu puisses faire serait d'avoir l'inconvenante indécence d'enlever les joyaux de ta couronne, symbole de sensualité et d'originalité à forte personnalité exacerbée, ces mille et un trésors de profondeur et de saveur qui affleurent à ton grain de peau, pour les déposer aux pieds-d'Estale de ce demi-dieu afin qu'il puisse de ses trop frêles épaules la supporter plus aisément. Quand cela se produira, promets-moi de ton âme insoumise, de tes passions qui te font reine, des multiples facettes de ton coeur qui te font déesse rebelle et fièrement dressée face à cette injustice, que ce qu'il te faut ce n'est pas une plus petite couronne, un joyau rapetissé destiné à glorifier la petitesse d'un compagnon à la carrure rétrécie mais bien un homme aussi fort que toi, l'oiseau rare qui te fera te lever, t'élever et t'envoler, cet être plus précieux que les diamants de ta parure réunis et dans ta quête éternelle tu te dois de devoir rechercher longtemps celui qui sera digne de toi

femme

par seyne, mercredi 25 juillet 2018, 22:07 (il y a 56 jours) @ fjm

Oui, mets-toi en quête d’un prince charmant, parce que tu le vaux bien.

femme

par cqfd, mercredi 25 juillet 2018, 23:27 (il y a 56 jours) @ fjm

Il est grand temps que l'homme se libère.

femme

par Myrtille, jeudi 26 juillet 2018, 09:55 (il y a 56 jours) @ fjm

Enfin un homme qui ne demande pas à une femme de cacher ce qu'elle est et de rester ce qu'elle est

femme

par Gentleman, jeudi 26 juillet 2018, 10:10 (il y a 56 jours) @ Myrtille

Va faire la vaisselle.

femme

par seyne, jeudi 26 juillet 2018, 11:02 (il y a 56 jours) @ Myrtille

Ah, tu crois que fjm est un homme ?

femme

par fjm, jeudi 26 juillet 2018, 12:32 (il y a 56 jours) @ seyne

bravo
comme tjrs
fine déduction...

femme

par Myrtille, jeudi 26 juillet 2018, 14:18 (il y a 55 jours) @ seyne

Tu as raison, en fait j'ai lu comme si un homme donnait des conseils à une femme lui disant de rester elle-même. Ton commentaire m'a fait relire ce texte, et c'est vrai qu'une femme peut se donner ce conseil et elle a raison. Oui il est important de ne jamais perdre sa personnalité.

Quant au gentleman il faudra apprendre le partage du quotidien :-)

femme

par seyne, jeudi 26 juillet 2018, 14:24 (il y a 55 jours) @ Myrtille

J’ai rarement lu un texte qui exprime mieux l’état d’esprit d’une femme prête à tomber sous la coupe d’un tordu.

femme

par Gentleman, jeudi 26 juillet 2018, 16:30 (il y a 55 jours) @ Myrtille

Ta gueule et va faire la vaisselle (2).

femme

par seyne, jeudi 26 juillet 2018, 16:37 (il y a 55 jours) @ Gentleman

Tu n’as pas réussi à trouver deux réparties différentes ?

femme

par sobac @, jeudi 26 juillet 2018, 10:17 (il y a 56 jours) @ fjm

les femmes sont des hommes comme les autres

femme

par Périscope @, jeudi 26 juillet 2018, 10:39 (il y a 56 jours) @ sobac

Que dire tout a été dit

la mode du féminisme n'en finit pas de durer

féminisme dur ou mou

féminisme qui s'empare des nouveaux arguments du moment

quant aux mecs aussi cons, ils se travestissent,

le féminisme ne serait-t-il la machisme des femmes ?

attention ça va y aller de sa polémique...

femme

par seyne, vendredi 27 juillet 2018, 00:35 (il y a 55 jours) @ Périscope

Le féminisme est porteur de progrès, et efficace, chaque fois qu’il se situe hors de la confrontation phallique, c’est logique mais ça ne va pas trop dans ce sens-là en ce moment, malheureusement.
J’ai le sentiment que le monde actuel est de plus en plus phallique, donc de plus en plus hystérique (c’est la même chose).

Bien sûr, le pouvoir véritable se joue ailleurs que dans ce jeu de dupes des deux (ou trois ou mille) sexes.

femme

par les femmes sont des hommes sobac @, vendredi 27 juillet 2018, 09:33 (il y a 55 jours) @ seyne

un jeu de dupe voir sous les jupes , des filles

femme

par Paramètres, vendredi 27 juillet 2018, 12:19 (il y a 55 jours) @ les femmes sont des hommes sobac

Si les femmes sont des hommes, sont-elles toutes hermaphrodites ou transsexuelles ? L'avenir de L'HOMME est-il un idéal transsexuel, c'est-a-dire que le taré qui ne sait pas qu'il est un homme, se fait mettre des seins et une teucha ou inversement la tarée qui se prend pour un homme et se travestie au quotidien sont-ils ton idéal politique ?

femme

par les femmes sont des hommes sobac @, samedi 28 juillet 2018, 10:51 (il y a 54 jours) @ Paramètres

t'as pas saisi le propos

femme homme égalité voila la definition de " les femmes sont des hommes comme les autres où inversement "les hommes sont des femmes comme les autres"

femme

par Paramètres, samedi 28 juillet 2018, 14:44 (il y a 53 jours) @ les femmes sont des hommes sobac

Toi en plus d’etre un auteur raté, tu es un caniche. C’est bien la définition d’un transsexualisme généralisé ou d’une variante peu lointaine.

femme

par seyne, samedi 28 juillet 2018, 15:12 (il y a 53 jours) @ Paramètres

et toi t’as pas dû inventer l’eau tiède.
Le message de sobac fait allusion à cette particularité de la langue française : c’est le même mot qui désigne l'être humain en général et l'être humain masculin.

C’est toi qui as l'esprit encombré de la confusion des genres, j’imagine. Il est vrai que c’est troublant.

femme

par Paramètres, samedi 28 juillet 2018, 15:26 (il y a 53 jours) @ seyne

Du large, catin.

femme

par les femmes sont des hommes sobac @, samedi 28 juillet 2018, 18:56 (il y a 53 jours) @ seyne

merci a toi de recadrer et renseigner
auteur raté çà me va

femme

par les femmes sont des femmes paramètres, samedi 28 juillet 2018, 21:52 (il y a 53 jours) @ les femmes sont des hommes sobac

Tout est vrai. Au plaisir.

femme

par les femmes sont des hommes sobac @, dimanche 29 juillet 2018, 13:25 (il y a 52 jours) @ les femmes sont des femmes paramètres

le vrai un truc qui rassure l'entêté, croyant détenir la vérité, alors qu'elle est multiple, comme la dureté du silex

femme

par seyne, vendredi 27 juillet 2018, 14:12 (il y a 54 jours) @ les femmes sont des hommes sobac

Très belle chanson, qui en dit plus que bien des livres sur l’amour et la guerre, la différence des sexes.

femme

par au phil de la vie, vendredi 27 juillet 2018, 10:29 (il y a 55 jours) @ seyne

"le monde actuel est de plus en plus phallique"

C'est une caractéristique première du système capitaliste.

Une seconde à l'oeuvre du néolibéralisme est la destruction de la famille et l'orchestration de la confusion des genres.
La visée semble-t-il serait d'en finir avec l'être humain.

femme

par Périscope @, samedi 28 juillet 2018, 11:29 (il y a 54 jours) @ au phil de la vie

Phallique : hystérique, ça c'est vrai

je veux "pouvoir" t'aimer


Il est étrange que l'endroit où l'homme rentre dans la femme
soit le même que celui d'où sortent les enfants !

Comme si le plaisir de l'homme était de "concevoir" l'enfant
en même temps qu'il le repousse, et l'enfonce

femme

par seyne, mardi 31 juillet 2018, 13:58 (il y a 50 jours) @ Périscope

en fait, si hystérique et phallique sont de même nature, c'est parce qu'il s'agit de donner au phallus (un sexe masculin en permanente érection) une valeur magique, essentielle, absolue, d'en faire le sceptre du pouvoir et de la domination, et en négatif le symbole de " tout ce qui manque ".

Si on y croit, pour exister, on ne peut que le rechercher sans cesse, collectionner les attributs qui lui ressemblent, devoir se conduire comme si on le possédait (et ressentir secrètement l'humiliation, la blessure, la terreur de ne pas l'avoir). C'est valable pour les hommes comme pour les femmes (être le plus fort, le plus beau, la plus forte, la plus belle). Ce doute sur sa propre valeur, on va le mettre constamment en jeu dans des conflits, des confrontations, et il nous rend durs et méprisants, voire destructeurs pour ceux qui - visiblement - ne possèdent pas ces attributs, qui sont plus faibles que nous.
Et il nous rend infantiles et serviles face à ceux qui semblent les posséder.
On est tous un peu comme ça, mais plus ou moins, et on peut essayer de s'en distancier.
Je pense que au phil a raison quand il dit que l'argent est le fétiche ultime, mais la Vérité avec un grand V est pas mal non plus.
Je pense aussi que le pire du patriarcat est basé là-dessus, en particulier les conquêtes, les persécutions et les guerres...et bien sûr la domination des femmes...et bien sûr par extension de tous ceux qui ne nous ressemblent pas.

C'est bien intéressant ce que tu dis de l'entrée des enfants et de leur sortie. Tel que tu le dis, on sent l'ambivalence masculine face à cet autre qui va bientôt venir prendre une part de leur femme, comme une rivalité (naturelle).
Il y a pas mal de métaphores agricoles autour de la fécondation, et aussi des représentations opposées selon les cultures autour des rapports sexuels pendant la grossesse. Entre l'idée que le sperme du père nourrit l'enfant in-utéro et la crainte que la dureté de son pénis ne blesse l'enfant...
J'interrogeais un ami sur cette expression : "elle porte mon enfant", qui doit donner le sentiment qu'on est partiellement hébergé à l'intérieur de ce ventre féminin "autre" ?
Je sais en tous cas que je trouvais très agréable de penser que l'enfant que je portais n'était pas fait que de moi.