8 poèmes smart phone

par Florian, mardi 11 juin 2019, 10:04 (il y a 124 jours)

Ce n’était pas le songe d’une femme
Mais le songe d’une éternité malade
Je me levais dans son humidité
Perturbé par la misère
Pourtant bien éternelle
Du songe délirant et superbe
Que j’avais mûri dans un quasi sommeil

Elle était là au réveil
Mais le songe fut sincère
Et ne pensait qu’à lui-même :
Une disparité puissante
De déchirures, de musiques
Et d’une banlieue souffrante.





Il n’y a pas un souffle
Il n’y a que toi
Je t’avais dit
Qu’en de stables palmeraies
Il n’y a pas un seul insecte vois tu
Dans ce monde contemporain
Où l’on a détruit la biosphère
Il n’y a que toi
Et tu es sèches
Tes lèvres que j’embrasse
Sont des jalousies anciennes
Où brûle la lumière
De ta sécheresse.





Le matin quand je fais des rêves expressifs. D’une nation
Ouvrant le creuset de la chair
Je meurs d’avoir vécu
Comme une orange amère
Déconfite dans le sang de la terre.

Est-ce la seule clef d’avoir souffert
De tant aimer
Une chose qui n’a prise
Ailleurs qu’en l’univers.





Dans ton jardin où l’on ne ressent rien
Pourtant lieu de commémoration
Où le soir la narcose des fleurs
Agit de cette manière
Qu’ont les choses précieuses de s’ouvrir
Et de ne rien laisser ciller





Je t’aime autant que le monde
Congédie les valeurs inscrites
Sur le tableau du néant

C’est une manière de ciller
Et d’expédier les valeurs fossiles
Que de voir sur tes lèvres
Et ta bouche gracile
Les mers du levant

Qu’il soit dit que tu es belle
Et que je souffre cette beauté
Sur l’autel du vent






Le sentiment du monde
Au cœur de la Lorraine
Est un vent puissant
Qui balaie ce monde

Je t’aime comme les angles vivants
Qui sèment un trouble
Dans le corps du levant

Le monde sans violence
De ta bouche et tes hanches
Est un mont grelottant
Dans les antres d’une ourse





Tu es unique, une et singulière
Irina comme une allée princière
Les angles de ta bouche
Et la singularité de ton visage

Irina me font miennes
Les amours qui t’appartiennent
Tu es belle comme une souche
Que j’affectionne

Et les perles que tu confectionnes





M’accorderais tu, belle adolescente
Qu’au-delà de tes formules glaçantes
Qui me sont adressées
Ainsi que des déferlantes
Je puisse avoir une prise
Sur tes joues et ton corps défendu
Toi qui me brises ainsi que ta salive.

8 poèmes smart phone

par sobac @, mardi 11 juin 2019, 10:55 (il y a 124 jours) @ Florian

le progrès ne relègue en rien la valeur des mots, des sentiments, de l'amour

Souchon chanterait

passez notre amour au telephone par le clavier
pour voir si la puissance des mots va engendrez
la passion necessaire pour vivre ces instants
et continuer d'aimer sans jamais perdre son temps

8 poèmes smart phone

par Florian, mardi 11 juin 2019, 11:22 (il y a 124 jours) @ sobac

Et si tout simplement il ne s'agissait pas de progrès mais d'habitude et de moyen ?

Qui chante cela ?

Et pourquoi commenter le titre ?

8 poèmes smart phone

par sobac @, mardi 11 juin 2019, 11:44 (il y a 124 jours) @ Florian

par smart phone souvent l'écrit n'a pas la même force, alors que dans ton écrit je trouvais justement le contraire
pour la chanson c'est un clin d'oeil, un trait d'humour, désolé si cela à l'air de t'avoir vexé

8 poèmes smart phone

par Florian, mardi 11 juin 2019, 11:46 (il y a 124 jours) @ sobac

Bonne journée sobac

8 poèmes smart phone

par sobac @, mardi 11 juin 2019, 11:47 (il y a 124 jours) @ Florian

8 poèmes smart phone

par Périscope @, mardi 11 juin 2019, 12:12 (il y a 124 jours) @ sobac

douleur, amour douloureux
mais amour quand même

l'univers périssant jouxtant l'intime

perte, course, envie,
urgence

vérité sur smartphone, sans possibilité de recul, de réécriture,

écrit et envoyé presque en temps réel

8 poèmes smart phone

par Soledad, mardi 11 juin 2019, 14:30 (il y a 124 jours) @ Florian

Ouf! Certains passages sont d'une grande intensité. L'amour reconstruit un univers jette un voile sur un quotidien que je sens oppressant, nourrit des rêves d'évasion et l'espoir d'une liberté.

8 poèmes smart phone

par Florian, mardi 11 juin 2019, 15:14 (il y a 124 jours) @ Soledad

Pas vraiment d'espoir d'une liberté (je n'y crois pas) mais une conscience de la finitude et du renouvellement comme le rêve en lui-même ou l'espace d'un jour et d'une nuit. Principal voire seul désir de liberté : obtenir une belle somme d'argent pour assurer mon avenir.

8 poèmes smart phone

par au phil de la vie, mercredi 12 juin 2019, 12:40 (il y a 123 jours) @ Florian

Bonjour Florian, qui se fout aujourd'hui des conditions matérielles d'existence de ses semblables ? Progres-sivement, de moins en moins écoutent l'autre, mais se recroquevillent sur leurs biens, qu'ils soient modestes ou étendus, voire démesurés. A qui profite cet individualisme ? Les choses sont limpides. Et sans partages, grands et petits, tout le monde sera perdant au bout du compte.

8 poèmes smart phone

par seyne, mercredi 12 juin 2019, 13:11 (il y a 123 jours) @ au phil de la vie

oui Florian c’est pas bô de vouloir de l’argent pour se sentir un peu libre et en sécurité.

P’tain Phil, le ton moralisateur et radoteur de tous tes posts me sort par les yeux. C’est bien triste ce que tu es devenu.

8 poèmes smart phone

par au phil de la vie, mercredi 12 juin 2019, 13:48 (il y a 123 jours) @ seyne

Triste toi-même !

Ne me lis plus et passe ton chemin, pas de souci.