De chaleur meurent les fleurs

par Périscope @, lundi 24 juin 2019, 10:39 (il y a 374 jours)

De chaleur meurent les fleurs


L’haleine de l’humanité est un brouillard
J’ai vu des oiseaux tomber
Leurs petites pattes raides vers le ciel
Un arbre parlait encore

J’ai vu des oiseaux tomber
Ce n’était pas la fin du monde ils fredonnaient
Un arbre parlait encore
Un air léger de Chopin avait survécu

Ce n’était pas la fin du monde il fredonnait
Le garçon en veste noire
Un air léger de Chopin avait survécu
De chaleur meurent les fleurs

Un garçon en veste noire
Les montagnes ne sont plus que dessins d’enfants
De chaleur meurent les fleurs
Sur les traces des chaussures abandonnées

Les montagnes ne sont plus que dessins d’enfants
Ce n’était pas du théâtre
Sur les traces des chaussures abandonnées
Un drone silencieux transporte mon nuage

Ce n’était pas du théâtre
Les enfants par terre buvaient le sable sec
Un drone silencieux transporte mon nuage
Les vieux dormaient dans leur fauteuil de poussières

Les enfants par terre buvaient le sable sec
La planète ferme doucement son rideau
Les vieux dormaient dans leur fauteuil de poussières
L’haleine de l’humanité est un brouillard

De chaleur meurent les fleurs

par sobac @, lundi 24 juin 2019, 10:52 (il y a 374 jours) @ Périscope

j'aime beaucoup ce genre car le rythme est constant avec en plus de belles formulations

de chaleur vont mourir les humains
les yeux tournés vers leur destinée
n'évitant point la punition de la terre
mais c'est anecdotique, et la vie ailleurs

De chaleur meurent les fleurs

par Annie, mardi 25 juin 2019, 21:31 (il y a 372 jours) @ Périscope

"Les montagnes ne sont plus que dessins d’enfants"

pas précisément réjouissant
hélas.

Parmi les conduites humaines indignes
les animaux sont élevés au rang de victimes, pourquoi pas les plantes ?
Et les rivières et les montagnes ? Et le sable ?

Nerval: "un pur esprit s'accroit sous l'écorce des pierres"

De chaleur meurent les fleurs

par seyne, mercredi 26 juin 2019, 10:39 (il y a 372 jours) @ Annie

oui, j'ai déjà parlé ici de ce livre qui s'appelle : "Comment pensent les forêts ? Pour une anthropologie au-delà de l'humain", d'Eduardo Kohn, peut-être il t'intéresserait.

De chaleur meurent les fleurs

par seyne, mercredi 26 juin 2019, 10:42 (il y a 372 jours) @ Périscope

que c'est beau...un chant de désolation, d'atterrement, mais un chant.

De chaleur meurent les fleurs

par au phil de la vie, mercredi 26 juin 2019, 12:55 (il y a 372 jours) @ Périscope

Belle surprise ! Beau poème mélodieux.