ex libris

par catrine, jeudi 18 juillet 2019, 20:04 (il y a 66 jours)

on est jamais convaincu par les noirceurs à moins
d'en être parfaitement vaincu

un jour où
l'autre

ce qui signe le sombre
est la foi tragique
ce fatalisme de foudre et de feu

quels lumineux arguments
à défaire





*




on est jamais bien loin
des cadres et des chiens

en bon captif volotaire
tu contemples l'envers

tout ce qui te retient
des dents de chiens


au sein des os
la honte ..et les remords





*




qui n'a pas cherché
(comme) une porte
dans (l'autre de) l'être ou (de) l'autre
(pour) que (se) communique
l'enfermement et (le) traverser






...
malgré soi
un cri retentit déborde rugit lâche
l'intention
ouvre tout grand
les aveux

Nuit dit : tu m'appartiens quand tu refuses la vision et le message
tu nourris l'appétence du déni et grandis ma force, le sais-tu ?
ho pauvre aveuglé, écoute et je te guiderai parmi la noirceur.




rire alors
rire fort il le faut
et ouvrir tout grand sa porte










— extrait du carnet des nuits-mères -2013

ex libris

par au phil de la vie, jeudi 18 juillet 2019, 20:16 (il y a 66 jours) @ catrine

"on est jamais convaincu par les noirceurs à moins
d'en être parfaitement vaincu

un jour où
l'autre

ce qui signe le sombre
est la foi tragique
ce fatalisme de foudre et de feu

quels lumineux arguments
à défaire"

Sûrement vais-je choquer, mais je m'en moque, et ni le cherche...

Au bord du gouffre,
Je crois, qu'alors,
il faut - on peut - à l'invers
s'autoriser la tentative de la foi -
faisant fi et feu
de tout bois
des quant à soi -
de la prière sincère.
Par espoir et pour voir.

ex libris

par catrine, jeudi 18 juillet 2019, 21:15 (il y a 65 jours) @ au phil de la vie

ex libris

par au phil de la vie, jeudi 18 juillet 2019, 22:08 (il y a 65 jours) @ catrine

Au bord du gouffre,
Je crois, qu'alors,
il faut - on peut - à l'invers
s'autoriser la tentative de la foi
- faisant fi et feu
de tout bois
des quant à soi.
De la prière sincère.
Par espoir et pour voir.

ex libris

par catrine, samedi 20 juillet 2019, 08:56 (il y a 64 jours) @ catrine

j'espère que tu as bien saisi que je parle de foi au sens de croyance quelle qu'elle soit, et
non pas de la Foi qui semble en obséder pleusieurs, ou les rendre fous


moi, j'veuxpâdchicanedeclochecrocheoupas, c'est pas mon thé

ex libris

par Timothée @, samedi 20 juillet 2019, 23:22 (il y a 63 jours) @ catrine

C'est athée peut-être ...?...

ex libris

par c. @, dimanche 21 juillet 2019, 01:13 (il y a 63 jours) @ Timothée

oui (pour moi)
mais oui, de fonds en comble.

ex libris

par au phil de la vie, dimanche 21 juillet 2019, 10:13 (il y a 63 jours) @ Timothée

Croire qu'il n'y a rien. L'athéisme est une croyance.

ex libris

par catrine, dimanche 21 juillet 2019, 22:33 (il y a 62 jours) @ au phil de la vie

tu charries

agnostique


mais le sens du poème l'entends-tu ou bien tu t'enfarges dans toutes les fleurs du tapis ?

ex libris

par au phil de la vie, dimanche 21 juillet 2019, 22:51 (il y a 62 jours) @ catrine

Oui, il sonne, résonne.

"volontaire", non ?

Il vaut mieux faire attention à la nuit, je crois quand même.

ex libris

par au phil de la vie, dimanche 21 juillet 2019, 23:03 (il y a 62 jours) @ au phil de la vie

Surtout en état de forte fatigue, d'épuisement.
Il y a environ trois ans j'ai cru mourir dans mon sommeil, j'ai senti une force, comme une ombre épaisse et noire, venue du dehors par la porte envahir l'appartement puis gagner ma chambre et me gagner, j'étais paralysé, comme si cette force m'étouffait, physiquement je ne respirais plus et elle gagnait mon coeur. J'ai du me débattre de toutes mes forces psychiques pour me réveiller. C'était réellement un démon je crois, et il était puissant. J'ai mis plusieurs jours à m'en remettre.

ex libris

par Timothée @, mardi 23 juillet 2019, 20:23 (il y a 61 jours) @ au phil de la vie

Quand ton ami a froid, rafraichis-le encore davantage. Quand tu partiras, cela lui laissera-t-il du moins une réserve de chaleur qui pourrait, qui sait, le sauver. Mais toi tu n'as pas froid je crois, tu as plutôt chou !

ex libris

par au phil de la vie, mardi 23 juillet 2019, 21:36 (il y a 60 jours) @ Timothée

ex libris

par dh, vendredi 19 juillet 2019, 09:46 (il y a 65 jours) @ catrine

très intéressant, merci beaucoup catrine.

ex libris

par Périscope @, vendredi 19 juillet 2019, 12:12 (il y a 65 jours) @ dh

l'apologie de la noirceur
pour mieux en inventer une lueur

une lueur ? mais à quel prix et renoncement...

il me semble qu'il y a un âge au profit de la noirceur

et un autre en la nécessité de la lumière

ex libris

par dh, vendredi 19 juillet 2019, 13:08 (il y a 65 jours) @ Périscope

il me semble qu'il y a un âge au profit de la noirceur


et un autre en la nécessité de la lumière >>>


eh oui, on peut passer de Bartok à Mozart ...

mais ce qui est dépassé reste inscrit dans les arrière-mondes ...

ex libris

par dh, vendredi 19 juillet 2019, 13:10 (il y a 65 jours) @ dh

ombre et lumière ...

yin et yang ...

l'un ne va pas sans l'autre !

ex libris

par catrine, samedi 20 juillet 2019, 09:22 (il y a 64 jours) @ Périscope

nulle apologie
beaucoup de doutes et questionnements
un antérieur débat intérieur (et maints constats...)

ex libris

par catrine, samedi 20 juillet 2019, 09:11 (il y a 64 jours) @ dh

je me relisais et je trouvais qu'il y avait quelque chose dans ces passages de 2013..
pas fini ni rien, noté très vite n'importe où n'importe quand
et voulais garder de ce chaispasquoi de l'abrupt, de la vitesse, limite pressante...
de la tension dans un wagon de métro, chacun sa manche d'air
et ..il y a une sorte de sourire.. noir, noir d'une ironie qui...
je les trouvais honnêtes


je me disais qu'à force de chercher du noir s'habiller en noir et broyer du noir
c'est sans doute normal de cligner à propos du moindre petit éclat de lumière

puis.. ce n'est pas d'ombre dont il est question, mais de la noirceur épaisse et totale
celle dans laquelle baigne les étoiles — celle dans laquelle baignent nos neurones

je pensais à plein trop de choses !

ex libris

par 411, samedi 20 juillet 2019, 15:14 (il y a 64 jours) @ catrine

Je suis surpris, pour dire vrai. Ca n'est pas du tout mon style de poésie, et pourtant quelque chose, dans ces fragments, m'a parlé. J'ai aimé "Nuit dit", car Nuit devient un personnage et je trouve ça intéressant. Pour moi la noirceur est une compagne indigne de confiance. Et pourtant elle "arnaque", elle piège, elle enferme, met entre parenthèses... Bref. J'ai aimé. Et j'en suis tout surpris.

ex libris

par c. @, dimanche 21 juillet 2019, 01:16 (il y a 63 jours) @ 411

merci beaucoup

ex libris

par seyne, dimanche 21 juillet 2019, 16:37 (il y a 63 jours) @ catrine

Je n’ai jamais lu personne qui soit capable de donner une telle présence picturale à des émotions et des pensées. Là je pense aux toiles de Soulages, ce noir enduit de lumière.
C’est peut-être une des clefs de la poésie : franchir ce qui sépare les différents champs de la perception, de l’expression.

ex libris

par catrine, dimanche 21 juillet 2019, 22:31 (il y a 62 jours) @ seyne

merci , suis touchée
j'adore le travail de ce peintre

ex libris

par au phil de la vie, lundi 22 juillet 2019, 11:24 (il y a 62 jours) @ catrine

Celui qui m'a parlé, le plus, et qui, selon moi, sort du lot, le mieux, c'est le premier.

Il dit beaucoup de choses de façon concise, sobre et elliptique. On peut le lire, le relire et y penser, même le méditer. De la bonne, matière grise.

ex libris

par c. @, lundi 22 juillet 2019, 13:01 (il y a 62 jours) @ au phil de la vie

merci pour ta lecture