métèque

par sobac @, vendredi 27 septembre 2019, 13:50 (il y a 120 jours)

je halai au gré des plages
ma peau cuivrée, tel le métèque
Méditerranéen hâbleur
sans thunes, mais pas sans verbiage

mes journées,vagabondage
au pied levé, la clope au bec
pariant sur sur le bonheur
utopiste sur son nuage

téméraire avec goût
du risque que l’on nomme fou
refoulant mes propres peurs

demain était, impatience,
vivre n’est pas dans la prudence
a chacun, choix de l’erreur

métèque 2

par sobac @, samedi 28 septembre 2019, 13:06 (il y a 119 jours) @ sobac

je halai au gré des plages
ma peau cuivrée, tel le métèque
Méditerranéen hâbleur
sans thunes,pas sans verbiage

mes journées,vagabondage
au pied levé, la clope au bec
et pariant sur le bonheur
utopiste, malgré l'âge

téméraire avec goût
du risque que l’on nomme fou
refoulant mes propres peurs

demain était, impatience,
vivre n’est pas dans la prudence
ainsi, choix de l'erreur

métèque 2

par Périscope @, samedi 28 septembre 2019, 18:01 (il y a 118 jours) @ sobac

Est-ce un peu autobiographique ?

ça sonne pas mal

métèque 2

par sobac @, samedi 28 septembre 2019, 18:17 (il y a 118 jours) @ Périscope

oui autobiographique

apatride

par sobac @, lundi 30 septembre 2019, 19:01 (il y a 116 jours) @ sobac

apatride au rythme de mes rides, vieilli,
comme ce bois en fût,je hume les odeurs
recherchant des parcelles d'avant, et d'après
squattant les lieux, ou la vie offre aïoli,

un regard par ci par là, je me réfugie
dans des mots complexes, profane en la matière
illusoire besoin de faire rimer sexe
avec la part tangible d'un ego zizi

l'ailleurs cette chimère, se noie aimablement
quand l'aube raille la vie,pudeur éphémère,
goût de la provocation, absence vulgaire

dormir, quelle gageure,insomnie ne ment
entre des draps sourds aux histoires sans façon
seule l'attente prévaut, demain polisson

•sans-patrie.

par sobac @, mercredi 02 octobre 2019, 13:24 (il y a 115 jours) @ sobac

•sans-patrie, mais avec parti pris, l'âge nuit
qui l'eut cru au début, surement pas l'alibi
encore moins l'ami pierrot prêtre moi ta plume
tout finit en chanson, ou alors en legume