aïeul

par sobac @, samedi 16 novembre 2019, 11:09 (il y a 229 jours)

c’est un aïeul, qui signe persiste et cygne sur l’étang
photo de l’instantané flocons éparpillés et balles à blanc
décors carte postale,ou tordre le cou aux clichés
photographe amateur à l’œil nu et corps aux aguets

sublimer l’instant, faire en sorte d’être celui qui
ne vieillit pas, dont les rides passagères s’oublient
rester debout et patienter sans l’ombre d’une excuse
sinon celle d’avoir encore et toujours l’envie céruse

viendra le moment de ressasser, mais en attendant
s’évertuer a peaufiner ces détails souvent pertinents
qui font le caché l’effet attendu, le grain de beauté
la passion est muse quand l’attrait à le toupet

c’est un aïeul, au soir venu qui continu et s’ébahit
souvenirs scintillants dans cet itinéraire ou sa vie
lui à fait le cadeaux de se jouer des aléas des écluses
a lui de conter la quintessence qui s’en diffuse

aïeul suite

par sobac @, dimanche 17 novembre 2019, 11:44 (il y a 228 jours) @ sobac

encore et toujours
répéter
redire
se convaincre que les ans sont des amis
des amis pas toujours bienveillants
des amis qui font parfois faux bonds
mais des amis quand même malgré le prix
le prix de l'amitié sans états d'âme
car l'ami reste avant tout celui choisi
alors si les ans sont fardeaux
s'ils sont ce regard que l'on porte sur sa vie
soyons sûr que notre chemin sera
l'épaule amie

ami entends tu

glaïeul

par sobac @, lundi 25 novembre 2019, 19:49 (il y a 220 jours) @ sobac

glaïeul, adieu l'aïeul, son glaive brisé
vie sur la pointe des pieds
rébus d'une existence
paradoxe de la sève tarie
les ans jamais plus ne transcende
et la mort en suspens