J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par Didier, mardi 09 juin 2020, 23:58 (il y a 110 jours)

J'ai cultivé ma mort dans un nuage
Avec son petit train lent dans le ciel
J'y ai fait germer figurines, songes, insectes
Amitiés,
Tout ce dont j'ai moi-même causé la mort
À un moment ou à un autre de ma vie
D'ici je les aperçois parfois
Quand le ciel est bas, ils passent
Me font signe
Ça n'est pas un désir de vengeance qui les anime
Bien au contraire, il me semble
Qu'ils attendent de trinquer avec moi

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, mercredi 10 juin 2020, 09:36 (il y a 110 jours) @ Didier

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par Périscope @, mercredi 10 juin 2020, 10:01 (il y a 110 jours) @ Didier

Dans cette mort il y a du remords,
mais le tien n'est pas honteux, ni coupable




"Tout ce dont j'ai moi-même causé la mort"

si on y pensait, cela nous achèverait aussitôt

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, mercredi 10 juin 2020, 23:11 (il y a 109 jours) @ Périscope

Pour nous assembler, il a fallu 2 êtres vivants, et des milliards de cadavres.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par au phil de la vie, jeudi 11 juin 2020, 11:38 (il y a 109 jours) @ François

C'est une vision morbide la vie, heureusement elle ne correspond pas à la réalité biologique, mais hélas elle colle par contre à "l'ambiance" de l'actualité de nos sociétés.

Ceci dit le bidule est une poésie, je la trouve pas mal.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, lundi 20 juillet 2020, 23:04 (il y a 69 jours) @ au phil de la vie

Là où tu as vu du morbide, un non-sens scientifique et un écho à l'actualité médiatique, j'y ai vu du merveilleux et un échappement romantique. Peut-être est-ce à cause du mot cadavre. Mais enfin, je pense que tu as bien compris ce que j'ai voulu exprimer.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, mercredi 10 juin 2020, 15:01 (il y a 110 jours) @ Didier

qui êtes vous didier ? vous écrivez depuis longtemps ?

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, mercredi 10 juin 2020, 16:26 (il y a 109 jours) @ dh

Salut Denis, comment vas-tu

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, mercredi 10 juin 2020, 17:38 (il y a 109 jours) @ François

c'était toi ?

je vais plutôt bien. je devrais reprendre le taff bientôt.

parmi mes dernières lectures confinées : proust > albertine et le temps retrouvé ; othello de schakespear ; la petite bijoux de modiano ; les poèmes de folain ; et un bon essai littéraire > destination de la poésie de leperlier. viens de commencer les tragédies de sophocle.

sinon, rien de bien neuf à signaler, as always.

et toi ?

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, mercredi 10 juin 2020, 23:09 (il y a 109 jours) @ dh

Ça fait bien plaisir de te lire. De mon côté, ça va plutôt bien.
Je n'écris pas. J'ai terminé récemment la trilogie du Problème à Trois Corps de Cixin, et allais commencer Le Meilleur des Mondes. Je lis souvent la poésie de Jean Genêt aussi.
Hier j'ai bu deux verres de Calvados et j'ai eu envie d'écrire ce bidule.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par D comme Diane, vendredi 12 juin 2020, 00:03 (il y a 108 jours) @ François

les grands poètes sont de retour 2 trois verres de calvados dans un corps un coup de manivelle et hop c'est reparti pour un tour moi je clame très fort ici vive la poésie française bonne nuit les gens

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, lundi 20 juillet 2020, 23:06 (il y a 69 jours) @ D comme Diane

L'époque est affreuse, l'occident vit sa nouvelle décadence romaine, la bêtise dresse son empire, les gens ne pensent plus, ne lisent plus, tout cela donne bien envie d'écrire de la poésie et de boire un petit verre de calva ! Bonne nuit à toi aussi

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, mardi 21 juillet 2020, 09:02 (il y a 69 jours) @ François

allons françois, ne me dis pas que tu es devenu toi aussi l'un de ces ennuyeux "déclinistes" qui passent leur temps à répéter que "c'était mieux avant" ...

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par seyne, jeudi 11 juin 2020, 10:17 (il y a 109 jours) @ Didier

je suis contente de te relire, François. Même si tu n'écris plus, quand tu écris on retrouve tout à fait ta voix (pourtant je n'avais pas deviné qui était Didier:)

J'ai rarement lu un poème qui parle de la mort de façon si confiante. On a bien envie de monter dans ce petit train lumineux, où rien ne manque, rien ne condamne, tout nous attend.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, mercredi 17 juin 2020, 12:24 (il y a 103 jours) @ seyne

Coucou Seyne, j'espère que tu vas bien. Merci pour ton retour

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par seyne, vendredi 19 juin 2020, 09:38 (il y a 101 jours) @ François

Bonjour François,
Oui je vais bien. Hier j’ai enterré ma mère, dans le tout petit village qu’elle aimait et puis on s’est tous retrouvés dans l’ancienne ferme des vacances où elle semblait encore si présente. Les années alzeimer se sont comme effacées, il y avait des petites filles qui criaient de plaisir en courant dans le soir d’été, c’était exactement comme elle aurait aimé.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, lundi 20 juillet 2020, 22:52 (il y a 69 jours) @ seyne

Chère Claire, je te fais part de mes condoléances, et t'embrasse.
François

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, mardi 21 juillet 2020, 09:04 (il y a 69 jours) @ François

pareil.

( mes propres parents sont vieux, presque 85 ans, et la question de la fin de vie devient de plus en plus présente ... )

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par seyne, mercredi 22 juillet 2020, 19:53 (il y a 67 jours) @ dh

Merci à vous deux. Je me rends à nouveau compte de cette vérité : on ne peut jamais savoir à l’avance comment ce sera, de vivre tel ou tel événement fort de sa vie. C’est en profondeur que les choses se passent et nous remuent.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par sobac @, jeudi 11 juin 2020, 12:08 (il y a 109 jours) @ Didier

cultivons semons il restera de cela l'illusion que la vie ne nous à pas quitté

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par artrictrac, vendredi 12 juin 2020, 09:19 (il y a 108 jours) @ Didier

J'ai pas trop aimé l'image « j'ai cultivé ma mort dans un nuage », surtout ici le verbe « j'ai cultivé » développé ensuite par « j'y ai fait germer » que j'ai trouvé léger effet de manche, petite facilité d'écriture, enfin exprimant un volontarisme un peu gratuit (cultiver qqchose c'est le développer, en prendre soin volontairement ; or dans le contexte présent, qui est poème de rêverie funèbre et de laisser-aller en confiance à cette pensée de mort, je trouve la formule maladroite, presque kitsch). En même temps tu me diras peut-être que l'intéressant est cette union de la germination, synonyme ici de vie intérieure, à la mort. Mais... ça ne m'a personnellement pas satisfait. C'est dommage parce que c'est précisément le titre et le début du poème. Mais le reste est plutôt chouette. Bien aimé le propos et son dénuement. Et la chute est cool !

À bientôt, j'espère, de te relire.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par François, lundi 20 juillet 2020, 22:58 (il y a 69 jours) @ artrictrac

Merci artrictrac pour tes réflexions. On cultive un art, un savoir, une fleur, ou un rêve... La Mort aussi, est à cultiver. À mon humble avis l'oublier, c'est ôter la grâce à tout le reste.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par dh, jeudi 23 juillet 2020, 10:14 (il y a 67 jours) @ François

tout à fait françois,

voir Rilke : les cahiers de malte, et lettres au jeune poète.

J'ai cultivé ma mort dans un nuage

par sobac @, jeudi 23 juillet 2020, 10:54 (il y a 67 jours) @ dh

il cultivait ses pissenlits , la mort l'a surpris
depuis sa veuve accorte sème la zizanie
elle ne cultive plus que des pensées
c'est vous dire si les nuages sont si pressés