Ô que le jour est bon

par a, samedi 01 août 2020, 07:30 (il y a 58 jours)

Signal d'alerte
La beauté vient
Un jaune effaré cligne des yeux
Et les stries d'hirondelles zèbrent le ciel qui s'ouvre
Feuillages à l'affût

Comme un sourire penché
Sur les fleurs du balcon
L’esprit de l’avenue s’irise
Goutte d’eau au creux de la main
Tant d’attentes écloses, tant d’ardeurs
Dans l’orchestre des balayeuses
Quand encore tout est possible

Ô vierges heures de l’aube
Que le jour est bon
Toujours recommencé
Lorsqu’une à une les ombres
Prennent corps globes célestes
Prime vigueur baptise-moi
Dans le grand fleuve humain
Dans le grand fleuve humain ô que le jour est bon
Toujours recommencé

Ô que le jour est bon

par sobac @, samedi 01 août 2020, 13:17 (il y a 58 jours) @ a

quand le jour offre des reflets
la vie devient légère
nature beauté de l'instant
au dessus d'un vol de gerfauts

Ô que le jour est bon

par a, samedi 01 août 2020, 21:58 (il y a 57 jours) @ sobac

le gerfaut, bel oiseau et beau nom

Ô que le jour est bon

par Périscope @, dimanche 02 août 2020, 10:50 (il y a 57 jours) @ a

Un hymne à la joie

le plus silencieux mais que l'âme entend


(j'aime bien certains oxymores)

Ô que le jour est bon

par a, dimanche 02 août 2020, 12:41 (il y a 57 jours) @ Périscope

merci vraiment. Je cherchais à exprimer l'émerveillement, c'est très proche de la joie.

Ô que le jour est bon

par a, mardi 04 août 2020, 08:49 (il y a 55 jours) @ a

Signal d'alerte
La beauté vient
Un jaune effaré cligne des yeux
Et les stries d'hirondelles zèbrent le ciel qui s'ouvre
Feuillages à l'affût

Comme un sourire penché
Sur les fleurs du balcon
L’esprit de l’avenue s’irise
Goutte d’eau au creux de la main
Tant d’attentes écloses, tant d’ardeurs
Dans l’orchestre des balayeuses
Quand encore tout est possible

Ô vierges heures de l’aube
Que le jour est bon
Toujours recommencé
Lorsqu’un à un les êtres
D'or vivant prennent corps
Et vibrent d'un même élan
Prime vigueur baptise-moi
Dans le grand fleuve humain
Toujours recommencé