poème d'amériquoisie

par catrine @, samedi 16 mars 2024, 18:38 (il y a 39 jours)

petit supplice (en attendant l’équinoxe)

.

.

.

les heures

blanches

glissent

au ciel

pèse

le plâtre

que lisse

le vent

coulé du Nord

coulé d’Ouest

le vent blanc

tirant contre

les cols verts

les outardes

trop pressés

d’arriver

au faux hatif

d’un printemps

trop pressé

d’un monde

pressé d’être

pressé sous

des minutes

lourdes

des heures

blanches

et lentes

qui s’allongent

de jour

en jour

comme

un goutte

à goutte ou

une idée

un peu

chinoise

un peu

penchée

sur un

temporel

petit supplice


.

.

.


Fil complet: