De l'idéal entravé

par phil, lundi 22 août 2022, 22:44 (il y a 42 jours)

Je propose de réfuter l'affirmation selon laquelle, "l'humain", de façon globale et indistincte, serait responsable des nombreux fléaux qui deviennent incontournables dans nos vies, et ce, pour de multiples raisons.
En espérant créer de l'embarras.

Entre autres, l'"humain", de façon globale, est un terme systématiquement employé à tort et à travers, on a fini par en vider la substantifique moëlle, n'en subsiste qu'une enveloppe, insignifiante, exprimant le vide des réflexions contemporaines, pour la plupart.

Plus exactement on peut essayer :
Concrètement, coexistent des groupes d'humains, des classes d'humains, avec plus ou moins de nuances, quant à leur responsabilité effectives sur l'état et le devenir du monde. Pour cela, il faut qu'ils détiennent du pouvoir, or celui-ci se détermine de plus en plus évidemment en fonctions des richesses pécunières. Beaucoup en ont zéro, ou proche. Pourtant ils sont humains.

(...)

A partir de ce constat de réalité, comment poursuivre la quête littéraire, artistique ? Sinon en trouvant une forme de dénonciation ? De cet état tendant vers l'anéantissement humain décidé par les matériellement riches. Qu'elle soit lyrique, satyrique, bon sang qu'elle révèle, et en relève ! Des capitulés, affaissés, engoncés dans leurs baux, à perte de vie... Et pour cela, préfère l'esprit.

De l'idéal entravé

par va bene sobac @, mardi 23 août 2022, 11:45 (il y a 41 jours) @ phil

humains

humains devenus perroquets
qui çà qui çà, qui
caquettent, perdent la tête

effet de société, ou éphémère,
semblait murmurer le chaos
qui doutait de la manière

quand le vin est tiré, il faut le boire,
mais la lie fut hallali
ainsi va l'illusoire

et les si, devenaient muets
faisant le dos rond
faisant fi des sons

le perroquet mua en carpe
la rivière se tarit
l'humanité en pâtit

De l'idéal entravé

par va bene sobac @, mardi 23 août 2022, 11:47 (il y a 41 jours) @ va bene sobac

humains

humains s'asticotent
ego ne vois tu point loin
la mort cette transe

humains en parlotte
ego le grand carrousel
et la vie qui danse


humains qui radotent
ego ce long contre jour
mort d'avoir mal vu

humains vos révoltes
ego indiscipliné
de vie à trépas

humains ventriloques
profusions de sons aigus
hyperacousie

humains sous pébroques
eau de la situation
avec ou sans bulles

De l'idéal entravé

par va bene sobac @, mardi 23 août 2022, 11:48 (il y a 41 jours) @ va bene sobac

Humain


Plus dur que l’airain
Sa carapace
Emprisonnant son avenir
Ses voltes faces

Dans sa garde robe
L’humain
A sur des cintres avachis
Une part de son destin

Et comme camisole
Des larmes
Alimentant ses psychoses
Et leur vacarme

Piège de son égo
Traumatismes
D’un passé hérité
De nombreux schismes

Ainsi il conjugue
Des douleurs séculaires
Et son esprit
Tutélaire, ère

Et quand il lutte
S’essouffle et crie
Cherchant désespérément
A fuir l’agonie

Arrive la fin fatidique
Ou partir s’invite
Comme le voleur et son ombre
A la va-vite

Plane sur la terre
Son passage éclair
Des pensées enfouies
Voila le mystère

De l'idéal entravé

par phil, jeudi 25 août 2022, 20:17 (il y a 39 jours) @ va bene sobac

Beau poème.

De l'idéal entravé

par phil, jeudi 25 août 2022, 19:58 (il y a 39 jours) @ va bene sobac

Jolie poésie, en son et quiproquo.

De l'idéal entravé

par va bene sobac @, dimanche 04 septembre 2022, 20:22 (il y a 29 jours) @ phil

merci pour ton appreciation

humain main Ain Priay (un p'tit coucou a ma grand mère et marraine)