Disparaître

par catrine, mardi 02 mai 2023, 21:46 (il y a 408 jours)

.

rien ne soulage
la tourmente


.
.
.


le refuge expulse l’oiseau

l’œuf
dormant
s’écrase et sèche seul


.
.
.

éparse

depuis longtemps tu ne marches plus
sur la ligne blanche

où le lointain touchait
ta main
un néant
sublime
t’avale

.
.
.

le vent déchire
les toits

tombent
ou s’envolent

bris
et tessons

est ton nouveau nom


.
.
.


parmi les éclisses

tes voix meurent
leurs voiles
emportés on ne sait où


.
.
.

il n’y a plus
autour
ni clarté ni
horizon


les aveugles vont ainsi
que des barques
charriées

sans nulle écume

.
.
.


à errer

tu ne crois plus

la nuit grise ses fantômes
les angoisses
que la moindre encoignure suinte


.
.
.

il n’y a que le noir

total

où les jours se fondent

.
.
.

disparaître commence avant
les matins exsangues

avant même d’avoir un nom


.

(se) disparaître

par catrine @, mercredi 03 mai 2023, 20:33 (il y a 407 jours) @ catrine

(se) disparaître


mes ombres se rient
de la matière dont elles ne savent rien
du temps inexistant

devant un carton à remplir
les objets narguent chaque lieu

les espaces redessinent
une définition vacante

.

.

.


volubiles et invisibles
des racines
des tiges
cherchent rampent
s’agrippent
me chantournent
en une marée de liserons improbables

montante

inlassable

à serrer la gorge

.

.

.


tout autour
le silence enfante
des mirages sonores
envolés
comme l'oiseau

un désert avance ainsi l'inexorable
des dunes

.

.

.


accepter
est un geste que personne ne voit

.

.

.


lente
je ferme
les yeux

des petits couteaux tranchent
le leste

sèvrent les liens

.

.

.


une main se pose et
si
dans le corps
les os tremblent
c'est qu'ils ne savent crier

ni dire adieu

.

.

.


ce qui se défait
choit

jonchées vives
hantant
la pensée
ses corps
leurs organes inventés

je ne suis plus que
ce mur vidé

.

.

.


la vie dissout tout
comme nos restes …

.

.

(se) disparaître II

par catrine @, jeudi 04 mai 2023, 19:39 (il y a 406 jours) @ catrine

.


.


.


en conciliabule

la nuit des objets

— me déconcerte —

rassemblés

sur le parquet blond où

je suis leurs reflets


.


.


.


je suis

la tache vive le rire les fleurs évaporées

le translucide des heures leurs essences bues une à une goutte


.


.


.


je ne vois plus le pour le contre

m’entassent d’embâcles blanches quand les banquises se fendent

compactent

papiers — carnets — annotés ou vides ou patients :

ce qui me résume devant l’inutile


.


.


.


un cri silencieux émerge et passe comme un train bleu

espace — trouée — les vacuités soudaines

divulguent

ce que je n’étais pas


.


.


.


depuis toujours

les désordres avouent que l’immuable n’existe nulle part


.


.


.

nulle part

les animaux de mes veines ne se calment

alors que je cède et défais

un monde

seule


.


.


.


on s’habitue à l’absence

même à la sienne …

disparaître II

par catrine @, mercredi 03 mai 2023, 21:59 (il y a 407 jours) @ catrine

.


quelle nuit chuchote sous les méduses

les filaments roses et la myriade de piqûres


.


.


.


au fond

on sait que la vie palpite sans nous


.


.


.


une île s’effondre et sombre

il n’y a plus d’ailleurs

que le centre d’un grand siphon

cette aspiration

la noyée ne profère aucun son devant le bleu séquestre


.


.


.


(à se vivre)

si enceinte veut aussi dire un certain enfermement

délivrer est une des formes de la mort


.


.


.


sans geste

sans refus

couler descendre couler

par le seul poids d’être

jusqu’à rejoindre un sol

inqualifiable

.


.


.


sans doute

le jeu des exocets saura mentir

mais les vagues racontent chacune de nos érosions


.

disparaître II

par va bene sobac @, jeudi 04 mai 2023, 12:05 (il y a 407 jours) @ catrine

Disparaître sans traces
n'étant plus maître
de ses audaces

Sans se voiler la face
quel est ce défi
pour quelles grimaces

Disparaître par contumace
ultime pirouette
de perspicaces

Néant devant la glace
d'un miroir brisé
fin des menaces

disparaître II

par catrine, jeudi 04 mai 2023, 18:48 (il y a 406 jours) @ va bene sobac

aarrghhh tu me tortures de rimes (et rire)

disparaître II

par va bene sobac @, vendredi 05 mai 2023, 11:04 (il y a 406 jours) @ catrine

tortures dictatures
sur les chemins de la liberté
je trace sur une feuille
des reflets d'évasion
et je ris en pensant
que nul ne peut savoir
si dans ma demeure
mes oranges sont confiture