Contact

par au phil de la vie, lundi 15 janvier 2018, 18:58 (il y a 155 jours) En réponse à au phil de la vie

Je laissais aller mes pensées, en les reprenant où je les avais laissées. Comme tout un chacun, j'étais assailli quotidiennement par un flot d'informations disparates, que je recevais par les canaux de la télévision, des journaux, et que je corrigeais par divers sites d'information glanés sur internet. Certaines réflexions me travaillaient tout le temps, comme la pérennité de l'humanité - ou sa possible extinction, les inégalités ici - et plus globalement à travers le monde, les injustices dont étaient frappés beaucoup d'entre nous, l'écologie, etc. Tout me semblait aller de mal en pis, et je cherchais souvent un sens derrière ces états d'absurdité manifeste. Sans cesse je faisais le constat que le Monde marchait sur la tête, dans bien des domaines. Je pensais pourtant que nous étions capables d'autres choses, évidemment meilleures. Pour une part, j'estimais que nous étions individuellement responsables de nos actions, y compris les actions collectives, tout en y apportant une nuance capitale : relativement à la marge de liberté qui nous était octroyée. Au fil du temps, j'étais devenu croyant. C'est ce qui m'avait permis de continuer, et de supporter ces angoisses. En même temps, je sentais toujours la présence accompagner mes pensées, avec empathie, j'y songeais aussi, et c'est comme si elle correspondait à présent avec moi à travers.



(à suivre ...)

Fil complet :