le fil d'Ariane

par seyne, lundi 07 mai 2018, 10:24 (il y a 74 jours) En réponse à sobac

Il y a peu de leçons utiles dans l'exercice de l’écriture mais un jour quelqu’un m’a dit, à propos d’un poème : « là, tu laisses ton lecteur sur le bord » et depuis je me relis toujours en me demandant si le lecteur a les éléments pour comprendre ce que j’avais dans la tête en écrivant. Il comprendra forcément quelque chose de différent, personnel, mais il n’aura pas l’impression d'être invité à deviner l'âge du capitaine.
Et c’est valable aussi pour les textes  « absurdes » ou surréalistes : le lecteur se sent invité à laisser de côté sa raison.
Mais souvent il me semble que tu cours les deux lièvres à la fois : suivant une contrainte de sonorité, genre « bout d’ficelle-selle de ch’val », tu veux aussi qu’il y ait du sens mais ça réclamerait beaucoup de rigueur pour vraiment tenir ensemble.

Je te donne un exemple : tu parles de fil d’Ariane et d’aller tout droit...le fil d’Ariane il a servi à faire demi-tour et rejoindre la sortie d’un labyrinthe tordu, alors pour moi ça ne colle pas.

Fil complet :