Amour à piston ; lubrifiant à quatre mains

par Timothée N. @, dimanche 03 juin 2018, 20:07 (il y a 18 jours)

L'amour ne dit pas qu'il arrive ; je lui ai simplement dit "Bienvenu".
On l'attend, on le cherche, et il s'amuse de vous.
Au coin de mes œillades il soupire, à mes colères il fume, à mes impatiences il rigole : c'est pourquoi je m'efforce d'effleurer les œillets sans œillades, de garder mon calme à tout propos, et de le faire rigoler autrement.
Il est plus fort que vous et vous n'y pouvez rien faire. Faites le fier et il vous humilie ; j'en ai pris des raclées. Faites le dos rond, il vous chérit ; ça m'est arrivé aussi. Ne le jugez pas, il aura pitié de vous ; je connais ce sentiment qui révèle mon infériorité, peut-être vous pas. Ne le méprisez pas, vous ne le verrez plus ; j'ai perdu comme ça aussi des amis.
Mais bénissez-le, il vous le rendra ; j'ai reçu ce miel plus d'une fois. Travaillez main dans la main avec lui, vous ne sentirez plus l'effort ; il me porte sur ses ailes encore. Occupez-vous de lui, il rendra les armes ; mes armes à moi sont de toutes façons obsolètes. Et remerciez-le, vous n'êtes pas un ingrat ; j'ai fait quant à moi mes "Ave Maria".

Fil complet :