Moments z'ordinaires

par sobac @, samedi 30 novembre 2019, 11:40 (il y a 15 jours) En réponse à Périscope

ce sont des moments d'antan , d'après guerre, quand la France semblait repartir du bon pied
en même temps c'est la France de maintenant , un peu au ralenti, un peu interrogative , souvent peureuse
l'ordinaire a la saveur de la réalité et c'est cela qui est très juste

en 2011 j'ai écrit ce texte


Scènes de la vie ordinaire

Je rase les murs, avec ma crème
Pas de client dans le Landerneau
Encore une journée sans kopecks
La météo n’a pas dit son dernier mot

Deux nones passent sur une mobylette
Avec un stock de cierges usagés
Pas facile de les refourguer
D’occases, ce n’est pas le pied

Un clochard hèle une belle, étonnée
Je materai bien vos seins ma jolie
Ni une ni deux, la voilà déshabillée
Même la police a vraiment apprécié

Le coq de la ferme d’à côté s’est échappé
Contrarié par l’aura d’un plus jeune
Il décide de s’acoquiner avec le chat
Pour traquer les poules horrifiées

Trois marins en bordée, sur le quai
Éclusent à volonté une bière rousse
Passe une Irlandaise à la chevelure
Qui rivalise avec le houblon déjà bu

Une marchande des quatre saisons
Solde en automne les invendus d’été
Légumes et fruits à la mine éventée
Mais prêts à affronté le qu’en t-on

Les cloches de l’église sont détraquées
Le curé s’est assoupi au confessionnal
Après les révélations de Mme Irma
Il y aurait dans le bourg des filles immaculées

Les raisins de la colère seraient la cause
De cette violente altercation, entre
Deux producteurs ivres de vengeance
D’avoir tanisé plus que de raison

Encore des éclats de voix au bistrot
Les partisans du loto n’apprécient pas
Les turfistes et leur chevaux en mal d’avoine
La taulière met tout le monde a l’apéro

Devant le distributeur de billets, le banquier
Un frileux, qui marche sur des œufs
À un panneau accroché dans le dos
Le crédit du jour est mort et enterré

Voilà une matrone désargentée, en bigoudis
Avec elles les commères du quartier
Des maris seraient partis au bois
À savoir ce qu’ils ont scié après

Un client vient vers moi, sa barbe
N’a pas vu un rasoir depuis des années
Ma crème va enfin être utilisée
Par ici la monnaie, je suis le roi de la journée

Fil complet :