Semaison III

par dh, mercredi 18 décembre 2019, 10:48 (il y a 38 jours) En réponse à seyne

un extrait de mon roman :

Il rassembla alors ses poèmes des trois dernières années et en fit un recueil pour une éventuelle publication. Sa poésie, plutôt classique, était en contradiction totale avec les canons de la plupart des éditeurs et revues subventionnés, qui privilégiaient un formalisme basé sur la primauté du signifiant et dénigraient les notions d’émotion et d’expérience vécue, dans la lignée des objectivistes américains et de la poésie conceptuelle. On assistait en outre à un retour de la poésie engagée, dans le sillage du réalisme socialiste, censée donner une nouvelle légitimité politique à un genre délaissé par le grand public. Sur certains sites de critiques d’avant-garde, l’adjectif « lyrique » était employé comme une insulte, synonyme de petit-bourgeois. Tout cela déplaisait souverainement à Karma et lui paraissait ne pouvoir donner naissance qu’à des œuvres mort-nées et déshumanisées, créées mécaniquement d’après des lois rigides alors que lui voulait encore croire aux vieux concepts d’inspiration, de maturation et de nécessité, si décriés et raillés par les auteurs en vogue.

Fil complet :