Les endroits calmes de mon corps

par seyne, dimanche 05 janvier 2020, 22:37 (il y a 86 jours) En réponse à 411

Je crois qu’on est comme le champ de bataille entre Éros et Thanatos. On peut ressentir la paix quand l’un des deux semble gagner. Mais là, Eros a réclamé des croquettes et tu lui en as donné, et la paix n’était plus là.
Tant mieux.
Un des intérêts du poème c’est la question « ça te va ? », à qui elle est posée. Et aussi qu’il imagine traverser Thanatos pour trouver Eros.

Tout le travail du poème fait de ce que tu vivais à cet instant un récit imaginaire où chacun peut chercher/trouver sa propre route, si différent qu’il soit de toi. Rien de ce qui est humain ne nous est étranger mais il faut une traduction pour le comprendre. C’est un des rôles de l’art je crois. Kafka ou toi parlent à tous.
Il n’y a rien à adoucir de ce qui est dit, il faut le dire aussi bien que possible, c’est tout.
Et la beauté va avec la vérité.

Fil complet :