six fois 6 fois six

par Claire, mardi 23 janvier 2018, 12:06 (il y a 29 jours)

si près du solstice d’hiver
cette nuit de silence dans la
maison et dans les arbres
intimes gardiens du mouvement, ne bougent.
la vie est une histoire verticale
peut-être on attend l’horizon.





les voyages qu’on ne fera
pas sont des voyages en cours
regarde derrière l’arbre isolé, tranquille
le lierre qui change de couleur.
il suffirait d’un pas bancal
pour ne plus appartenir à rien.





je me tiens sur l’écluse
à travers les trous du fer
l’eau qui se rue, l’écume
je regarde ta feuille se noyer
je vois sa chute dans l’intensité
entre mes pieds lourds et immobiles.
toujours se ruer, murmure l’eau.





je peux encore évoquer la fumée
qui est devenue si rare ici
odeur-trace d’un jardin perdu
ailleurs, un homme, devant son tas
de débris et de plantes sèches
encore maître, nimbé de blancheur âcre.





creuse creuse creuse un violent
rai de lumière atteint le fond
l’enfant éclairé dans sa diagonale
mâche quelque chose et surtout regarde,
réfléchit. être un adulte c’est
reprendre le projet du début, finir.





trouver le lieu du rendez-vous
quotidien, ou presque, avec l’ami.
boire une limonade et regarder dehors.
la conversation a commencé bien avant
qu’il arrive, elle n’avait
même jamais cessé depuis son départ.

Fil complet :