lumières

par François, vendredi 12 octobre 2018, 00:19 (il y a 12 jours) En réponse à dh

Il me semble que le beau émerge du mouvement (du geste) plutôt que d'une forme seule ou objet fixe. La camarde est sublimée par Baudelaire car il draine à travers elle la promesse d'une intériorité sacrée. Beckett peut rendre un tas d'excrement beau en y plantant un baton et en dessinant dessus le mot "amour". C'est laid, puis tragique, puis beau.

Fil complet :