Création ou crémation? Serait-on grillés d'avance par l'IA

par Soledad, lundi 16 septembre 2019, 02:43 (il y a 29 jours) En réponse à au phil de la vie

J'essaye de ne pas me laisser influencer par mon éducation, j'accepte l'expulsion du paradis et les souffrances qui s'y rattacheraient contre ma liberté de comprendre, connaître et choisir.
Et oui, l'esprit des mots... Il est fort possible que toute l'humanité soit là. Mon questionnement et ma recherche actuels tournent autour du comment arriver à transmettre une intention et de l'esprit à travers les mots que nous utilisons. Comment nous différencier et revendiquer une humanité à travers l'écriture ? Sommes-nous conditionnés (ou serions-nous "conditionnables") pour répondre par des sensations à des stimuli, qu'une machine pourrait très bien produire, ou l'esprit humain peut-il insuffler de la vie aux mots pour différencier une production mécanique d'une expression humaine ? En clair une expression humaine et une expression algorithmique sont-elles différenciables et si ce n'était pas le cas, qui pourra nous garantir que les auteurs de certains écrits(et pas seulement littéraires, politiques aussi) ne seraient en fait que des machines conçues pour produire du contenu conforme aux réactions d'un public "orienté" ? C'est déjà le cas pour certains hommes politiques qui n'ont pas écrit une ligne des ouvrages publiés en leur nom mais là: On généraliserait le procédé dans le but de vendre ?
Annie nous parlait de la Culture imposée, qui nous dit que, demain, un prix littéraire ne pourrait pas être écrit par une machine qui réussirait à toucher notre plus profonde sensibilité ? En allant plus loin, pourquoi la machine ne pourrait-elle pas créer des récits dont la forme varierait en fonction de notre personnalité ?
L'écriture ne serait plus alors une expression d'écrivains mais une commande des lecteurs formatés ?

Fil complet :