parcours d'un anti-écrivain

par Soledad, jeudi 23 mai 2019, 12:18 (il y a 33 jours) En réponse à dh

Merci pour ce magnifique présent, dans les deux sens du terme.
Une soudaine certitude:
La plupart de nos tristesses et de nos malheurs on les doit au jour où l'on prend conscience que l'on contribue à la reproduction d'un modèle imposé qui nous prive de ce que nous sommes.
Ne seraient-ce pas cette conscience, et le sentiment de culpabilité qui en découle, qui entretiennent cette dichotomie entre ce que je pense et ce que je vis, me menant à un conflit intérieur que l'âge, fort heureusement, résout?
Difficile d'exister en toute conscience tout en acceptant la souffrance collective qu'imposent les pouvoirs de tout ordre et la soumission à la conceptualisation d'une pensée unique. Difficile, mais tout à fait possible.
Là où je pense que vous en êtes, le plus dur est fait, la porte que vous venez de pousser vous ouvre des horizons infinis.
Bonne route pour ce passionnant et merveilleux voyage au bout de vous- même.

Fil complet :